Les agriculteurs convergent vers Paris pour manifester mardi

SOCIAL La circulation va être très perturbée sur plusieurs axes autour de la capitale...

O.R. avec agence

— 

Des agricultures au volant de leur tracteur se dirigent  vers Paris, le 26 avril 2010 à Arras, à la veille d'une manifestation  soutenue par la FNSEA, principal syndicat des agriculteurs, pour  dénoncer la baisse de leurs revenus.
Des agricultures au volant de leur tracteur se dirigent vers Paris, le 26 avril 2010 à Arras, à la veille d'une manifestation soutenue par la FNSEA, principal syndicat des agriculteurs, pour dénoncer la baisse de leurs revenus. — AFP PHOTO / DENIS CHARLET

«Sarko au boulot! ne solde pas ton agriculture»: banderoles et panneaux accrochés à leurs tracteurs, des dizaines d'agriculteurs en colère convergeaient ce lundi vers Paris, à la veille d'une manifestation soutenue par la FNSEA, principal syndicat des agriculteurs.

>> A suivre mardi, notre reportage vidéo sur la manifestation

«Sarkozy et son gouvernement ne nous ont pas entendus, alors on vient les voir. Les aides ont permis de régler les situations de ceux qui sont le plus en difficultés mais ça ne suffit pas», raconte l'un d'eux, Constant Floquet. «L'agriculture doit-elle payer ce prix?», interroge une autre banderole où est dessiné un homme en train de se noyer.

Importantes perturbations

D’importantes perturbations sont prévues en Ile-de-France, principalement dans l’est de la capitale et sur l’ensemble des axes autoroutiers régionaux, prévient Bison Futé. La manifestation partira à 10h30 de la place de la Nation, vers Bastille, République, avant de revenir à Nation où elle devrait se disperser vers 15h. La Préfecture de Police conseille de ne pas utiliser sa voiture personnelle.

>> Suivez la circulation en temps réel sur le site de la Préfecture de Police

A partir de 7h, et jusqu’à 18h, les différents cortèges routiers devraient perturber l’A1, l’A3, l’A4, l’A6, l’A10 et l’A13, en convergeant vers la porte de Vincennes, puis en repartant, en fin de journée, de cette même porte.

3 à 4 km sur l’autoroute

Parti ce lundi à 15h de chez lui à Beine-Nauroy dans la Marne, Constant Floquet, président des Jeunes Agriculteurs (JA) de la Marne, a retrouvé une quinzaine d'autres agriculteurs, avant de rejoindre le gros des troupes, une cinquantaine de céréaliers juchés sur leurs tracteurs, à la sortie de Reims. Ils ont ensuite gagné l'autoroute A4 vers Paris.

«On roule sur la file de droite sur trois à quatre kilomètres. Les conducteurs nous adressent parfois des signes de sympathie», témoigne Constant Floquet. «On sera logé ce soir chez des collègues près de Crégy-Lès-Meaux en Seine-et-Marne avant de repartir demain. On a tous rendez-vous à 7h au péage de Coutevroult», précise-t-il.

A l'ouest de Paris, ils étaient une quinzaine de tracteurs sur l'autoroute A10 partis à midi de Vierzon, a raconté Etienne Gangneron, exploitant agriculteur biologique à Vasselay (Cher), à 10 km au nord de Bourges. Ils devaient loger chez des exploitants près d'Alainville (Yvelines). Mardi, rendez-vous est pris vers 6h au péage de Saint Arnoult (A10).