Polygamie: «Les maîtresses ne sont pas interdites en France»

POLEMIQUE Le conjoint de la Nantaise verbalisée pour conduite en niqab se défend...

C. F. avec agence

— 

Le Nantais accuse de polygamie par Brice Hortefeux aux cotes de sa femme, samedi.
Le Nantais accuse de polygamie par Brice Hortefeux aux cotes de sa femme, samedi. — A. JOCARD / AFP

«Si on est déchu de sa nationalité pour avoir des maîtresses, il y a beaucoup de Français qui seraient déchus de la nationalité.» Le conjoint de la Nantaise verbalisée pour conduite en niqab à Nantes s'est défendu ce lundi lors d'une conférence de presse vis à vis de ceux qui l'accusent de polygamie.
 
«A ce que je sache, les maîtresses ne sont pas interdites en France, ni par l'islam. Peut-être par le christianisme, mais pas en France», a déclaré le commerçant qui se trouve depuis la semaine dernière dans le collimateur du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux.
 
«On n'a rien à se reprocher»
 
Ce dernier a évoqué la possibilité de le déchoir de sa nationalité française en faisant valoir dans un courrier officiel qu'il «vivrait en situation de polygamie avec quatre femmes dont il aurait eu 12 enfants» et qu'il était soupçonné de fraudes aux aides sociales.
 
«On n'est pas attaqués judiciairement, on n'a rien à se reprocher», a répété le mis en cause. Dimanche, Xavier Ronsin, procureur de la République à Nantes, s'était montré prudent car, concernant la polygamie, «si un homme est marié civilement mais a cinq maîtresses, l'adultère n'est plus puni par la loi».




>> En raison des débordements systématiques sur ce type de sujet, l'article est fermé aux commentaires. Mais vous pouvez venir débattre en cliquant ici.