Selon Tariq Ramadan, Hortefeux «trahit les valeurs de la France»

VOILE Enième rebondissement de l'affaire de la conductrice au niqab...

Avec agence

— 

PASSEMARD / CL2P / SIPA

Au tour de Brice Hortefeux d’être la cible des critiques. «Etre polygame, c'est illégal et cela ne se fait pas, c'est la loi qui le dit, mais depuis quand un ministre vient dire on va lui retirer sa nationalité?», a lancé l'intellectuel controversé Tariq Ramadan devant près d'un millier de personnes venu assister à une conférence, prévue depuis un mois, à la mosquée Arrahma, sur le thème «Vivre ensemble».

«Avec des politiques de cette nature, ce sont les valeurs de la France qu'on trahit. Brice Hortefeux trahit les valeurs de la France. M. Hortefeux, c'est vous qui trahissez les valeurs de la France!», a martelé l’islamologue dans cette mosquée de Nantes qui accueille près d'un millier de fidèles chaque vendredi.

«On a fait d'une histoire de PV à 22 euros une controverse nationale»

Brice Hortefeux a demandé au ministre de l'Intégration, Eric Besson, d'enquêter sur le conjoint présumé d'une femme qui conteste depuis vendredi un PV dressé début avril parce qu'elle portait son niqab au volant. L'homme est soupçonné par le ministre de polygamie - il aurait quatre femmes et douze enfants, selon lui - et de fraude aux aides sociales.

«On a fait d'une histoire de PV à 22 euros une controverse nationale, on est dans l'instrumentalisation, dans la surenchère», a ajouté Tariq Ramadan devant la presse après sa conférence. «C'est finalement le Front National qui fait son beurre», expliquant qu'il faut «juger sur les faits» et qualifiant la réaction de Brice Hortefeux d'«émotive et d'irrationnelle».

Tariq Ramadan s'est déclaré à plusieurs reprises contre le port du voile intégral par les musulmanes, mais aussi contre une loi interdisant son port en France.

>> En raison des débordements systématiques sur ce type de sujet, l'article est fermé aux commentaires. Merci de votre compréhension.