François Baroin attaque Lagardère pour la couverture de Paris Match

JUSTICE Il affirme que les photos relèvent de sa vie privée...

M.N. avec agence

— 

Michèle Laroque et François Baroin en une de Paris Match, le 1e avril 2010
Michèle Laroque et François Baroin en une de Paris Match, le 1e avril 2010 — 20minutes

«Le nouveau couple glamour de la politique»: un si tendre portrait n’a pas vraiment plu à François Baroin. Le tout nouveau ministre du Budget a annoncé jeudi qu'il allait attaquer le groupe Lagardère après la publication par Paris Match d'une photo en couverture le présentant en compagnie de sa compagne, l'actrice Michèle Laroque.

«J'ai une amitié pour le groupe Lagardère (propriétaire de Paris Match) mais j'attaque», a déclaré le nouveau ministre du Budget sur Europe 1, sans donner plus d'explication, alors qu'il était interrogé sur sa présence en une de l'hebdomadaire.

«Je n'ai jamais mis le doigt dans l'engrenage de l'exposition de ma vie privée»

«C'est une question de principe, je n'ai jamais mis le doigt dans l'engrenage de l'exposition de ma vie privée, tout ce qui a été développé sur ma vie privée a été plus ou moins volé», a-t-il fait valoir. «J'ai donné mon accord pour un portrait politique, je n'ai pas donné mon accord pour la publication de photos qui relèvent de ma vie privée», a ajouté le ministre.

La couverture arbore une photo -réalisé par le «photographe d’un critérium cycliste»- du couple tout sourire. A l’intérieur du magazine, un reportage s’étale sur six pages, nourri de photos de l’actrice et du politique et d’un reportage où on apprend notamment qu’ «à Troyes (ville dont François Baroin est maire), ils se promènent main dans la main, mangent une glace ou une andouillette».

Il avait travaillé à Europe 1 avant d’entrer en politique

Interrogée par l'AFP, la direction de Paris Match n'a pas souhaité apporter de commentaire. François Baroin a travaillé comme journaliste à Europe 1 (également propriété de Lagardère) avant de se lancer en politique.

Le ministre s’était précédemment affiché avec la journaliste de France2 Marie Drucker. Tous deux avaient attaqué la publication qui avait révélé leur liaison.


Baroin : "Il n'y a pas de cagnotte, c'est sûr"