Un quart des Français seulement défend le bouclier fiscal

SONDAGE Plus de 67% des sondés contestent le dispositif...

J. M. avec agence

— 

«Ne touchez pas au bouclier fiscal.» Nicolas Sarkozy a tenu bon, mercredi, face à la fronde des députés UMP. Mais les Français sont peu à le suivre sur le sujet, puisque 67% d'entre eux contestent le dispositif, selon un sondage CSA paru ce jeudi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.

Parmi les contestataires, 39% réclamant la suppression définitive du bouclier fiscal, et 28% sa suspension. Seul un quart des personnes interrogées (25%) estime qu'il faut maintenir cette mesure symbolique du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Solidarité fiscale

Près de neuf sondés sur dix (87%) jugent en outre qu'il faut «demander aux plus riches de participer davantage à la solidarité fiscale».

«Un petit effort» sera demandé lors de la réforme des retraites, a concédé mercredi Nicolas Sarkozy. Un effort qui ne devra cependant pas entamer la cuirasse du bouclier emblématique.

Méthodologie

Sondage réalisé par téléphone le 31 mars auprès d'un échantillon représentatif de 813 personnes, selon la méthode des quotas.