540 attaques contre les médecins recensées en 2009

VIOLENCE Ces attaques sont surtout de plus en plus violentes...

B.D.

— 

D'ici 2030, certaines régions françaises aujourd'hui bien dotées en médecins comme Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées risquent de devenir de nouveaux "déserts médicaux", face aux besoins d'une population plus âgée, selon une étude gouvernementale publiée vendredi.
D'ici 2030, certaines régions françaises aujourd'hui bien dotées en médecins comme Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées risquent de devenir de nouveaux "déserts médicaux", face aux besoins d'une population plus âgée, selon une étude gouvernementale publiée vendredi. — Mychèle Daniau AFP/Archives

Des attaques de plus en plus violentes. L’Ordre national des Médecins a dévoilé à France Info son état des lieux des violences à l'encontre des praticiens. Bilan: si le nombre d’agressions est stable pour 2009 par rapport à l’année précédente - il y a eu 540 attaques de recensées - elles sont  surtout plus violentes.

10% des victimes en ITT, 10% en Seine-Saint-Denis

10% des agressions déclarées l’an dernier ont donné lieu à des interruptions temporaires de travail (ITT) pour les victimes, et 10% de ces agressions en France ont lieu en Seine-Saint-Denis. Sur le site de la radio, un médecin qui exerce à Drancy, en Seine-Saint-Denis, témoigne. Le docteur Mezouane raconte que, fin janvier, un patient s'est présenté à son cabinet médical, et y a déballé une hache. Le psychiatre a réussi à calmer le patient violent, avant d’appeler à l’aide.

 

Une hausse de la violence que les spécialistes ne s'expliquent pas. Selon le docteur Jean-François Guyonnard, de l’Observatoire pour la sécurité des médecins, cité par la radio, il n’y a pas de raison médicale: la plupart des agresseur n'avance pas de raison à son passage à l'acte.