Pas de moratoire sur les expulsions

SOCIAL La demande des associations n'a pas été acceptée et la trêve hivernale s'achève ce lundi soir....

V. V.

— 

Les associations ont manifesté samedi. Elles ont collé des affiches, dimanche. Mais elles n'ont pas obtenu gain de cause. La trêve hivernale des expulsions locatives s'achève ce lundi soir. Et «il n'y aura pas de moratoire sur le sujet, nous a confié, dimanche, Benoist Apparu, le secrétaire d'Etat au Logement. Si on interdit aux propriétaires d'expulser, ils vont arrêter de louer aux foyers modestes. Cette décision serait contre-productive.»

Dans les rues de Paris et de province, samedi, les associations ont notamment dénoncé le fait que certains locataires allaient être expulsés alors qu'ils sont éligibles au droit au logement opposable. «On risque d'expulser un locataire qui ne paie pas alors que le préfet doit lui trouver un logement d'urgence, poursuit le secrétaire d'Etat. Mais là aussi, si on interdit les expulsions, il y aura un effet d'aubaine. Tous les locataires entameraient une procédure de droit au logement opposable afin de ne pas être expulsés.»