Nouveau suicide d'un salarié de France Télécom

SOCIAL C'est le dixième depuis le début de l'année d'après les syndicats...

Avec agence

— 

Plus de 30% des salariés de France Télécom ont fait grève jeudi à l'appel de tous les syndicats, "sans impact sur le réseau", a annoncé à l'AFP la direction.
Plus de 30% des salariés de France Télécom ont fait grève jeudi à l'appel de tous les syndicats, "sans impact sur le réseau", a annoncé à l'AFP la direction. — JEAN AYISSI AFP/Archives

La spirale des suicides n’est pas terminée à France Télécom. Un salarié de l'Unité d'assistance technique (UAT) de Lille, s'est suicidé dans la nuit de mercredi à jeudi, à son domicile, a-t-on appris jeudi de sources syndicales et auprès de la direction. L'homme, âgé de 44 ans, était marié et père de trois enfants, a expliqué Sébastien Crozier (CFE-CGC-Unsa). «On ignore la part de responsabilité du travail», a précisé Christian Pigeon (Sud-PTT). «La spirale des suicides n'est malheureusement pas brisée», a-t-il regretté.

«C'est la consternation et l'incompréhension la plus totale. C'était un cadre unanimement apprécié, qui avait une progression de carrière remarquable», a expliqué la direction de France Télécom, tout en reconnaissant n'exclure «aucune piste sur les causes».

Neuvième ou dixième suicide depuis janvier

Pour la direction, il s'agit du neuvième suicide depuis le début de l'année, tous hors du lieu de travail. Selon les syndicats, il s'agit du dixième suicide, car ils incluent celui d'un salarié de Saint-Quentin (Aisne), en février, parti en «essaimage» l'équivalent d'un congé sabbatique pour créer sa propre entreprise. «La situation dans le Nord nous inquiète beaucoup, il y a déjà eu quatre suicides depuis le début de l'année», a déploré Sébastien Crozier. 

En 2008 et 2009 le nombre de suicides de salariés de France Télécom s'est établi à 35, selon direction et syndicats. Un rapport remis cette semaine souligne que les difficultés persistent dans le groupe et préconise la mise en place de médiateurs et une réforme du management et des ressources humaines pour réduire le stress des salariés.

>> Notre dossier sur les suicides à France Télécom est ici