Le duel d'Alice et du « lapin »

— 

« Passons un pacte : une heure sans attaque personnelle ! » Le débat a été houleux hier entre Valérie Pécresse et Jean-Paul Huchon, les têtes de liste UMP et PS aux régionales en Ile-de-France, lors de l'émission « Face à nous », diffusée sur Public Sénat en partenariat avec 20 Minutes. Au coeur des crispations : les attaques personnelles qui ont émaillé la campagne. La ministre n'a ainsi pas apprécié d'être imitée en Alice au pays des merveilles par le président de région et n'a pas manqué de le faire savoir. « Dans Alice, il y a un lapin blanc qui est toujours en retard, en retard », ironise-t-elle toutefois. De quoi fâcher tout rouge Jean-Paul Huchon : « Moi, je ne me suis pas permis de vous comparer à un animal ! » Interrogé sur la difficulté qu'il aura à négocier dans l'entre-deux-tours avec les Verts, le leader socialiste a balayé d'une main les critiques, au nom de l'anti-sarkozysme. « Je suis dans une situation simple... Valérie Pécresse est dans une position encore plus simple parce qu'elle est seule ! » Pacte raté. W

Alexandre Sulzer