La pensée de Cro-Magnon en boîte

Mickaël Bosredon

— 

Antoine Balzeau présente le crâne de Cro-Magnon et un moulage du cerveau.
Antoine Balzeau présente le crâne de Cro-Magnon et un moulage du cerveau. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

L'homme de Cro-Magnon de nouveau doté d'un cerveau. Antoine Balzeau et Dominique Grimaud-Hervé, paléoanthropologues au CNRS et au Muséum national d'histoire naturelle, viennent de reconstituer le cerveau de cet Homo sapiens de 28 000 ans, dont cinq squelettes avaient été découverts en 1868 dans l'abri de Cro-Magnon, en Dordogne. Deux de ces crânes sont conservés au musée de l'Homme.

Travaillant depuis quelques années sur l'évolution de l'endocrâne (la surface interne du crâne) chez l'homme préhistorique, le chercheur s'est aperçu « qu'il n'y avait aucune référence à Cro-Magnon, car aucun moulage de son crâne n'avait été réalisé, de peur de l'abîmer. C'est en ressortant des données scanner que j'ai pu constituer une base d'informations sur son endocrâne, qui ont permis de reconstituer son cerveau en 3D. » Il s'avère que celui-ci était « 15 à 20 % plus gros qu'un cerveau humain d'aujourd'hui. On le savait depuis l'homme de Florès, mais cela confirme que la taille du cerveau n'est pas synonyme d'intelligence. » Cette reconstitution va permettre d'analyser l'évolution du cerveau humain. « On sait déjà que le cerveau n'a pas rapetissé entièrement, certaines parties ont grossi, comme le cervelet, une zone qui implique beaucoup de fonctions, et d'autres ont diminué. » W