L'amant aurait influencé la baby-sitter

— 

Peut-être un retournement dans le procès de Jacques Viguier, principal accusé du meurtre de sa femme Susi, et acquitté en première instance par les assises de la Haute-Garonne, il y a un an. Olivier Durandet, l'amant de Susi Viguier, est revenu sur le devant de la scène, après les nouveaux aveux de la baby-sitter du couple. Celle-ci a reconnu avoir menti à sa demande lors de ses précédents témoignages : elle était bien accompagnée d'Olivier Durandet lorsqu'elle s'est rendue dans la maison des Viguier après la disparition de Susi. Par ailleurs, tous deux se sont rencontrés à plusieurs reprises la semaine passée en vue de convenir d'une version commune.

Si le témoignage de l'amant, prévu le 15 mars, est désormais très attendu, ces déclarations ne remettent pas en cause les charges qui pèsent contre l'ex-mari de la victime. L'audience de Jacques Viguier s'est ainsi poursuivie hier matin : il est revenu sur son emploi du temps les quelques jours suivant la disparition de sa femme. Ses parents ont ensuite été entendus. Le procès se poursuit jusqu'au 20 mars prochain. Le corps de Susi, disparue le 27 février 2000, n'a jamais été retrouvé. W

Ingrid Gallou