Une manifestation unitaire est prévue ce mardi contre la réforme de la justice

Avec agence

— 

Rentree solennelle du tribunal de grande instance de Paris. Le 20 janvier 2010
Rentree solennelle du tribunal de grande instance de Paris. Le 20 janvier 2010 — WITT/SIPA

Une vingtaine de syndicats de magistrats, avocats, personnels judiciaires et pénitentiaires appellent à manifester ce mardi 9 mars à Paris dans un mouvement unitaire sans précédent. Ils s’insurgent contre la «casse» de la justice.

Plusieurs mesures sont critiquées par les manifestants : la suppression du juge d'instruction, la modification du délai de prescription pour les abus de biens sociaux, la diminution drastique des moyens, la réorganisation de la garde à vue.

Mobilisation unitaire

«C'est la première fois que 20 organisations se mettent ensemble, parce qu'elles en ont toutes absolument ras-le-bol», a déclaré jeudi au cours d'une conférence de presse Clarisse Taron, présidente du Syndicat de la magistrature (SM), rapporte l’Express.fr.

Ce n’est pas la première action de ce genre prévue cette année pour protester contre la réforme de la justice. Cependant, la manifestation de ce mardi se veut le début d'une mobilisation «unitaire» expliquent les syndicats. Cette action est assortie d'un appel à la grève pour certains syndicats.

Chancellerie

La manifestation débutera à 14h30 du Palais de Justice de Paris et s'arrêtera près de la Chancellerie. Une délégation y sera reçue. L'ex-ministre de la Justice Elisabeth Guigou (PS) s'est dite «révoltée» mardi par le projet de loi de réforme de la procédure pénale. Elle s'associe à la mobilisation, «sans précédent de l'ensemble des personnels de la justice» selon elle. Elle a déclaré sur Canal + qu'elle «serait cet après-midi devant le palais de justice» de Paris pour manifester.