Quatre Français sur dix sont partis en vacances cet hiver

TOURISME Ils sont principalement restés en France...

Avec agence

— 

Quatre Français sur dix sont partis ou partiront en vacances cet hiver, avec une préférence pour l'hexagone (28%) par rapport à l'étranger (12%), le facteur prix restant une donnée prioritaire, selon une étude Protourisme publiée samedi.

Avec 2 points en moins par rapport à 2009, les destinations françaises sont toutefois en léger déclin face au tourisme à l'étranger (+3 points). Globalement le taux de départ (40%) est en hausse de 1% par rapport à 2009.

D'après cette étude réalisée par internet auprès de 2.000 personnes représentatives de la population et de 600 opérateurs du tourisme hexagonal sur leurs intentions de vacances entre décembre et mars, la reprise du lointain peut être analysée «comme un signe de reprise», selon Didier Arino, directeur de Protourisme.

L'Asie ou les îles

L'Asie apparaît comme la grande gagnante avec 10% des partants sur l'étranger, un chiffre en hausse de 20 à 25% par rapport à l'an dernier. Les îles aussi ont la faveur des candidats au départ hors des frontières (Maldives, Maurice, Caraïbes..) à 8%.

En hiver, la principale destination étrangère reste l'Europe et le pourtour méditerranéen, notamment pour les courts séjours avec 18% de partants pour le Maroc, la Tunisie et l'Egypte, ou 12% pour l'Espagne et le Portugal.

Dans l'hexagone, les Français privilégient en cette période de sports d'hiver la région Rhône-Alpes (36%), devant Provence-Alpes-Cote d'Azur (13%) et l'Ile-de-France (11%).

Forte pression sur les prix

Globalement, la pression sur les prix reste forte, indique l'étude avec une baisse en moyenne de 8% du budget des vacanciers.

L'étude note en outre une baisse des prix des hébergements de 4% cet hiver, promotions obligent.

«Cette adaptation des prix a permis d'accroître les réservations de dernière minute (RDM) avec environ un tiers des réservations effectuées à moins d'un mois du départ» pour la montagne, précise Didier Arino, directeur de Protourisme. L'an dernier, les RDM «atteignaient 22% et 15% en 2007».

Fréquentation à la baisse en montagne

Au final la fréquentation des hébergements en montagne est en baisse de 3% à fin février et d'environ 5% pour les remontées mécaniques.

Globalement, les clients organisent de plus en plus leurs séjours via internet, sans intermédiaires, pesant sur les marges des acteurs du secteur (-6% de leur chiffre d'affaires).

Les prochaines vacances sont marquées encore par «une absence de visibilité» en raison de réservations tardives, ajoute Didier Arino. Les réservations déjà enregistrées pour l'étranger par exemple sont cependant encore orientées à la hausse: 28% contre 25% l'an dernier au printemps, 20% contre 15% pour l'instant cet été.

Et vous, êtes-vous parti en vacances cet hiver? Quelle a été votre destination? Et votre budget?