La Halde se prépare à l'après-Louis Schweitzer

SOCIETE La Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité dresse un bilan...

Delphine Bancaud

— 

Louis Schweitzer finit son mandat lundi.
Louis Schweitzer finit son mandat lundi. — HALEY / SIPA

Un bilan en forme d'adieu. Alors que son mandat de président de la Halde (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité) s'achève lundi, Louis Schweitzer dévoile ce vendredi matin le rapport 2009 de l'institution. Ce dernier prouve que la Halde a poursuivi son développement en 2009, le nombre de réclamations reçues ayant bondi de 21% par rapport à 2008 (soit 10.545). Autre fait d'armes de l'institution: 212 dossiers ont fait l'objet d'interventions devant les tribunaux civils ou administratifs contre 64 en 2008. Enfin, 79% des observations de la Halde ont été suivies par les juges.

Des questions sur l’avenir

Malgré ces bons résultats, des incertitudes demeurent sur l'avenir de la Halde, l'identité du successeur de Louis Schweitzer n'étant toujours pas connue. Contacté par 20 Minutes, Malek Boutih, dont le nom a été maintes fois cité dans la presse, ne confirme pas pour l'instant sa nomination à la tête de l'institution. Une chose est sûre : la présidence de la Halde restera vacante, au moins jusqu'à la fin des élections régionales. Autre interrogation: alors que Louis Schweitzer a su jouer de son entregent auprès des patrons du CAC 40 pour imposer l'institution, son successeur aura-t-il la même légitimité, tant auprès du monde économique que du grand public?