Suivez l'évolution de la situation après le passage de Xynthia

20minutes.fr

— 

Après l'évaluation de la situation, le 4 mars 2010, il faut nettoyer les dégâts causés par la tempête Xynthia.
Après l'évaluation de la situation, le 4 mars 2010, il faut nettoyer les dégâts causés par la tempête Xynthia. — P.ANDRIEU/AFP

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé ce jeudi sur Europe 1 que le bilan actuel de la tempête Xynthia était de «53 morts et de 7 blessés graves». «72 autres personnes ont été blessées» moins grièvement, a ajouté Brice Hortefeux qui a répété qu'après «le temps de la mobilisation et de la solidarité», il y en aurait «un deuxième: celui des leçons à tirer», notamment en matière d'urbanisation dans les zones inondables.

En particulier, a souligné le ministre, «il ne faut pas hésiter à déférer les permis de construire lorsque ceux-ci peuvent paraître dangereux». Si les permis de construire, avec la loi de décentralisation, sont «confiés aux autorités municipales cela n'empêche pas le préfet, lorsqu'il l'estime nécessaire de déférer, c'est-à-dire, concrètement, de s'opposer devant les tribunaux à la délivrance de ces permis», a affirmé Brice Hortefeux.

Possibilité de poursuites pénales

Interrogé sur l'éventualité de poursuites pénales à l'encontre de certains maires dans ce domaine, le ministre de l'Intérieur a répondu: «cela dépendra des situations». Ce sont là «des décisions extrêmement graves, il faut des analyses précises, c'est pour cela qu'il y a une mission d'inspection, d'analyse, qui a été demandée par le président de la République afin que toute la lumière soit faite», a ajouté le ministre.

En outre, a-t-il ajouté, il faut «accélérer les plans de prévention des risques naturels et réaliser un plan pluriannuel de consolidation et d'amélioration des digues».

Sur le terrain, ce jeudi matin, des problèmes d'électricité persistent dans les zones inondées de l'Ouest.