L'insécurité n'obsède pas les français

SONDAGE Une étude Obea-InfraForces pour «20 Minutes» et France Info dresse un constat nuancé...

Ingrid Gallou et Angeline Benoit

— 

73,5% des sondés estiment que la police garantit leur sécurité au quotidien.
73,5% des sondés estiment que la police garantit leur sécurité au quotidien. — idé

Près de 65% des Français ont confiance en leur police, selon un sondage Obea-InfraForces réalisé auprès d'un panel de 1.002 personnes. Mais 86,6% des sondés souhaiteraient plus de prévention que de répression. Des résultats «rassurants», estime Julien Nègre, chargé d'études à l'institut de sondage Infraforces, au moment où l'insécurité se réinvite dans le débat pour les régionales. «L'image du méchant flic, véhiculée par le cinéma et la télé est désuète», se réjouit David Barbas, du Syndicat national des officiers de police (Snop), majoritaire.

Baisse de la délinquance

Et si l'insécurité est la préoccupation majeure de certains politiques, les Français semblent plus nuancés. Ils sont 68% à constater une stagnation ou une baisse de la délinquance. «Les chiffres sont stables, reconnaît David Barbas, mais la violence a évolué.» Le couteau a remplacé le poing, et les armes de guerre dans les cités sont, selon lui, une réalité. Sur la garde à vue, les Français sont partagés. Près de 50% estiment qu'il faut en modifier les conditions, notamment en matière d'hygiène, tandis que 41% sont pour le statu quo. «Les conditions sont déplorables», reconnaît David Barbas, tout en se défendant: «La culture du chiffre nous a poussés à en faire beaucoup trop.»