La tempête fait sa première victime, les deux tiers du pays en alerte

METEO Il est conseillé d'éviter les déplacements...

20minutes.fr avec agence

— 

La tempête a fait sa première victime. Un homme a été tué samedi en début de soirée par la chute d'un arbre dans le centre de Luchon, dans les Pyrénées, en raison du vent violent qui soufflait à plus de 100 km/h dans le sud de la Haute-Garonne.

Il s'agit d'«un piéton qui est décédé sur la voie publique dans le centre de Luchon», a précisé à l'AFP un gendarme qui ne disposait pas de plus d'informations. «C'est une personne jeune, tuée près des thermes de Luchon. Une autre personne a été légèrement blessée au même endroit et hospitalisée à l'hôpital de Luchon», a pour sa part déclaré la secrétaire générale de la préfecture de Haute-Garonne, Françoise Souliman.

«Beaucoup d'interventions des pompiers ont été enregistrées, essentiellement pour des chutes d'arbres sur des routes. Le vent souffle avec des rafales jusqu'à 145 km/h à 2.000 mètres d'altitude», a ajouté Françoise Souliman.

La préfecture a par ailleurs averti que des coupures d’électricité pourraient se produire et appelé à «la plus grande vigilance» face aux risques d’intoxication au monoxyde de carbone «en cas d’utilisation de chauffages d’appoint ou de groupes électrogènes».

Les 2/3 du pays en alerte

Les cinq départements des Pyrénées, ainsi qu'Andorre, ont été mis samedi soir en vigilance orange, a annoncé Météo France dans un nouveau bulletin de suivi de la tempête, qui commençait samedi soir à toucher la moitié sud de la France. Outre Andorre, les nouveaux départements en vigilance orange sont l'Ariège, la Haute-Garonne, les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, et les Pyrénées-Orientales. Au total, il y a donc 69 départements en vigilance orange.

Quatre départements (Charente-Maritime, Vendée, Vienne, Deux-Sèvres) avaient eux été mis en alerte rouge samedi après-midi par Météo-France, en prévision de la tempête qui a donc commencé à toucher la France au début de la nuit.

>> Consultez la carte vigilance de Météo France par ici

La vigilance orange a été établie pour tous ces départements de samedi 21h à dimanche 21h, en raison d'un «risque de tempête d'une force et d'une ampleur peu fréquentes» avec des rafales pouvant atteindre 140 km/h, a indiqué samedi Météo France.

Outre les Pyrénées, les régions touchées par la vigilance orange sont l'Alsace, l'Auvergne, la Basse-Normandie, la Bourgogne, la Bretagne, le Centre, la Champagne-Ardennes, la Haute-Normandie, l'Ile-de-France, le Limousin, la Lorraine, le Nord-Pas-de-Calais, les Pays-de-Loire, la Picardie et Poitou-Charentes, ainsi que les départements de l'Ain, de la Dordogne, de la Gironde, de l'Isère, de la Loire, du Rhône, de la Haute-Saône et du Territoire-de-Belfort.

Des dégâts importants sont à attendre, avertit Météo France qui recommande de limiter les déplacements et de les planifier pour éviter les zones menacées. Les conditions de circulation peuvent être localement difficiles et quelques perturbations peuvent affecter les transports aériens, ferroviaires et maritimes, ajoute Météo France dans un bulletin national.

L'Ile-de-France pas épargnée

La mairie de Paris a décidé samedi soir de fermer dimanche tous les espaces verts et les cimetières de la ville. «Compte tenu de l'alerte Météo France annonçant des épisodes de vents violents pouvant atteindre la vitesse de 120km/h en rafale demain dimanche 28 février 2010 sur la Région Ile-de-France, la Ville de Paris procédera à la fermeture des espaces verts et cimetières parisiens», indique la mairie.

Elle appelle les Parisiens à respecter quelques règles de sécurité et notamment éviter les promenades dans les espaces boisés, tels que les Bois de Boulogne et Vincennes; limiter ses déplacements et être vigilants en raison des risques de chutes d'objets; enlever ou fixer sur les bords des fenêtres ou sur les balcons les objets susceptibles de s'envoler. La mairie de Paris recommande également de ne pas utiliser les deux roues et de privilégier les transports en commun.

La tempête touche d'abord le Sud

Le creusement d'une dépression est en cours sur l'Atlantique, dans le sud-ouest du Portugal. Sa trajectoire devrait passer de la Corogne (Espagne) à la Normandie dimanche matin puis se déplacer vers le Danemark dimanche soir, précise Météo France dans un bulletin national.

Le centre dépressionnaire va se déplacer rapidement et des vents violents toucher un grand nombre de départements en commençant par ceux du sud. C'est dans la partie sud et sud-ouest de cette dépression que les rafales de vent seront les plus violentes, de part et d'autre d'un axe allant des Charentes aux Ardennes. Des rafales de vent de 100 à 120 kilomètres/heure en plaine et de 110 à 140 km/h sur la côte, voire plus localement, sont attendues.

>> Vous êtes touchées par la tempête? Envoyez-nous vos photos en cliquant ici.