Deux pisteurs tués par les explosifs qu'ils manipulaient

SAVOIE Ils étaient habilités à manier les explosifs...

Avec agence

— 

Deux pisteurs-secouristes travaillant à la station de La Toussuire, en Savoie, sont décédés vendredi matin alors qu'ils manipulaient des explosifs destinés à déclencher préventivement des avalanches.

 

Les deux victimes, un homme et une femme âgés respectivement de 39 et 33 ans, «procédaient à la sécurisation du domaine» avant l'ouverture des pistes, lorsqu'ils ont «cessé de répondre aux radios», a-t-on expliqué à la gendarmerie de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie).

 

«Purger les pentes dangereuses»

 

Cette manoeuvre, qui suit une procédure précise, vise à «purger les pentes dangereuses» en déclenchant volontairement les avalanches en l'absence de public, selon le capitaine Alexis Peltier, commandant du peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Savoie.

 

Ce type d'accident ne s'était pas produit depuis plus de 25 ans, selon Jean-Marc Chabert, directeur du service des pistes de Val Thorens (Savoie).

 

«Ils sont également artificiers puisqu'ils sont amenés à manipuler des explosifs»

 

«Il s'agit de professionnels qui ne sont pas des gendarmes et qui ont une formation spécifique. Ils sont également artificiers puisqu'ils sont amenés à manipuler des explosifs», a également indiqué le lieutenant Gilles Chessel, commandant adjoint du PGHM de Savoie.

 

«Les pisteurs ont un parcours bien déterminé avant chaque mission et savent exactement quels endroits ils doivent traiter. Par beau temps, ils peuvent effectuer leur mission par hélicoptère. Mais quand il fait mauvais, ce qui était le cas vendredi matin, ils se déplacent à ski», a-t-il ajouté.

 

Une enquête a été confiée à la brigade de recherches de Saint-Jean-de-Maurienne pour déterminer les circonstances de l'accident, qui n'a pas eu de témoins.