Gilles Devers: «Cette mise à pied est une conception réductrice de la liberté d’expression»

POLEMIQUE Gilles Devers: avocat et blogueur sur 20minutes.fr, auteur de l’ouvrage Droit et religion musulmane aux éditions Dalloz apporte son éclairage sur l’affaire du t-shirt pro-palestinien…

Propos recueillis par Carole Bianchi

— 



L'avocat Gilles Devers, blogueur chez 20minutes.fr et , auteur de l’ouvrage Droit et religion musulmane aux éditions Dalloz.
L'avocat Gilles Devers, blogueur chez 20minutes.fr et , auteur de l’ouvrage Droit et religion musulmane aux éditions Dalloz. — F.MORI/AP/SIPA

Est-ce légal de renvoyer une élève pour acte de prosélytisme?

Le prosélytisme est lié au domaine du religieux, c’est du registre de la foi et donc indémontrable. Or, cette dimension religieuse est complètement absente du message qu’il y avait sur le t-shirt, à savoir «Palestine libre vivra». Ce terme est complètement inadapté car il renvoie le problème palestinien à la question musulmane, ce qui est aberrant.

C’est de l’ordre du domaine politique alors…

Oui, mais ce n’est pas de la propagande, ni une opinion politique. La question d’un Etat palestinien libre fait partie des résolutions du conseil de sécurité des Nations Unies.

Vous estimez donc que l’élève était dans son droit de porter ce t-shirt?

C’est même  une attitude à encourager! Les élèves ont droit à une liberté d’opinion tant qu’elle est mesurée. Nous avons besoin de toutes les idées pour avancer. La mise à pied est une conception très réductrice de la liberté d’opinion de cette jeune fille.

>> Retrouver les actualités du droit de Gilles Devers, sur son blog