Une votation citoyenne dans tous les lycées

EXCLUSIF L'UNL, syndicat lycéen, organise un scrutin pour «montrer au gouvernement qu'il a tort»...

Vincent Vantighem

— 

Illustration d'un lycée parisien.
Illustration d'un lycée parisien. — S.ORTOLA/20MINUTES

La votation citoyenne pour l'avenir de La Poste leur a donné des idées. Selon nos informations, l'Union nationale lycéenne (UNL) et la FIDL, deux syndicats lycéens, vont lancer lundi matin une grande votation citoyenne dans tous les lycées de France. Le dispositif précis sera détaillé lors d'une conférence de presse prévue lundi à 10h, au Crous de Paris.

Trois questions à choix multiples

Etalé sur six semaines, le scrutin vise à «montrer au gouvernement qu'il a tort dans le domaine de l'éducation», nous révèle Antoine Evennou, président du premier syndicat lycéen (6.000 adhérents). Pour cela, trois questions à choix multiples seront posées à tous les lycéens de France. La première concerne l'orientation choisie ou subie. La seconde, la carte scolaire. Et la dernière, la formation des enseignants. «On va demander à tous les jeunes s'ils préfèrent la concurrence des lycées à la carte scolaire favorisant la mixité sociale? S'ils préfèrent avoir des profs moins nombreux et moins formés ou plutôt des profs qui forment aux métiers d'avenir?», poursuit Antoine Evennou.

Tracts en forme de bulletin de vote

Pour les deux syndicats lycéens, il ne s'agit pas d'apporter sa contribution au beau milieu des élections régionales mais bien de faire part de «l'inquiétude de la jeunesse». «C'est vraiment un mouvement collectif des jeunes, confie la direction de la FIDL (7.000 adhérents). On veut pouvoir peser sur le ministre grâce aux réponses des lycéens.» Elles pourront être déposées sur un site internet dédié au scrutin ou dans l'enceinte même de chaque établissement où les adhérents des deux syndicats distribueront des tracts en forme de bulletin de vote. «On va attaquer dès lundi dans les lycées du XIXè à Paris», confie un adhérent de la FIDL. Dimanche soir, le cabinet du ministère de l'Education était injoignable.

 

>> Que pensez-vous de cette initiative? A-t-elle une chance d'aboutir? Le gouvernement doit-il tenir compte du résultat? Débattez-en dans les commentaires ci-dessous.

Partenaires

Pour organiser cette votation citoyenne, l'UNL a déjà reçu le soutien du Mouvement des jeunes communistes, des jeunes socialistes, des jeunes radicaux de gauche et des Jeunesses ouvrières communistes. La Fédération indépendante et démocratique lycéenne - autre syndicat lycéen - et les Jeunes verts pourraient également s'associer à l'initiative.

Ils pensent organiser deux journées d'action symbolique d'ici à la fin mars et déposant des urnes devant chaque lycée de France.

En octobre dernier, plus de deux millions de personnes en France avaient pris part à la votation citoyenne sur l'avenir de La Poste.