Cour des comptes: Idrac pressentie pour succéder à Séguin

POLITIQUE L'actuelle secrétaire d'Etat est dans les petits papiers de l'Elysée...

Avec agence

— 

Le déficit commercial de la France a atteint un niveau mensuel record en septembre à 6,250 milliards d'euros, contre 5,372 milliards d'euros en août, sous le coup d'une baisse notable de la demande, ont annoncé vendredi les Douanes.
Le déficit commercial de la France a atteint un niveau mensuel record en septembre à 6,250 milliards d'euros, contre 5,372 milliards d'euros en août, sous le coup d'une baisse notable de la demande, ont annoncé vendredi les Douanes. — Karim Jaafar AFP/Archives

Selon latribune.fr, la secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, pourrait être nommée première présidente de la Cour des comptes en remplacement de Philippe Séguin décédé le 7 janvier dernier.

«Selon nos informations, et conformément aux voeux de l'Elysée, ce serait Anne-Marie Idrac (...) qui serait nommée au poste de Première présidente de la Cour des comptes», écrit lundi soir le site Internet du quotidien économique.

Jointe par téléphone à Kinshasa (République démocratique du Congo) où elle est en déplacement, Anne-Marie Idrac a déclaré qu’elle ne souhaitait pas faire de commentaires. «Je fais le job pour lequel je suis au gouvernement», a-t-elle simplement affirmé à l'AFP.

Juppé et Hollande disent «non»

Egalement interrogés, l'Elysée, le ministère de l'Economie et la Cour des comptes n'ont fait aucun commentaire. «C'est un des noms qui circulent», a toutefois déclaré une source proche du dossier.

Le successeur de Philippe Séguin, qui exerçait cette fonction depuis juillet 2004, doit être nommé par le président de la République, Nicolas Sarkozy, en décret pris en conseil des ministres (actuellement, c’est le doyen des présidents de chambre de la Cour des comptes, Alain Pichon, 64 ans, qui assure l'intérim).

Parmi les noms ayant circulé dans la presse figurent Claire Bazy-Malaurie, rapporteur général de la Cour, ou le député socialiste Didier Migaud, président de la Commission des Finances de l'Assemblée. Alain Juppé et François Hollande, dont les noms étaient également cités, ont tous deux déclaré ne pas être intéressés.