Inscriptions racistes sur la mosquée de Saint-Etienne

RELIGION Le recteur a annoncé qu'il allait porter plainte...

Avec agence

— 

La future mosquée de Saint-Etienne a été profanée dans la nuit du 7 au 8 février 2010.
La future mosquée de Saint-Etienne a été profanée dans la nuit du 7 au 8 février 2010. — P. MERLE / AFP
Près d'une dizaine d'inscriptions racistes et anti-musulmanes ont été découvertes lundi matin sur des murs de la Grande mosquée de Saint-Etienne, qui est en cours de construction, ont annoncé le recteur de la mosquée et la préfecture.

>> L'interview du président du Conseil régional du culte musulman.
 
Peintes à la bombe, les inscriptions injurieuses comme «La France aux Français», «Pas d'arabes ici» ou encore «Heil Hitler» et des croix gammées ont été découvertes à 6h par des fidèles venus faire la première prière de la journée.

«Plus violent encore das l'injure»
 
Sur deux des quatre murs taggés du chantier, ouvert sur une rue, on pouvait encore lire le mot «Musulmans» barré d'une croix et «Sales nègres, on vous aura».
 
Dès la connaissance des faits, le préfet de la Loire, Pierre Soubelet, s'est rendu sur place pour rencontrer le futur président-recteur de la Grande mosquée, Larbi Marchiche.
 
«Des inscriptions de même nature avaient été déjà été découvertes sur le site il y a trois ou quatre ans. Cette fois c'est vraiment plus violent encore dans l'injure», a déclaré Larbi Marchiche en précisant qu'une plainte allait être déposée au commissariat «dans l'après-midi».

En raison de débordements systématique sur ce genre de sujets, nous fermons cet article aux commentaires, merci de votre compréhension.