Villiers-le-Bel: L'avocat des deux adolescents a porté plainte contre les policiers pour faux témoignage

FAIT DIVERS Leur voiture aurait accéléré au moment du choc avec la mini-moto des jeunes de 15 et 16 ans...

C.C.

— 

La soeur de Lakamy, Assa, a demandé "aux jeunes de rentrer chez eux dans la paix et la sérénité", soulignant: "On espère tous que justice sera faite".
La soeur de Lakamy, Assa, a demandé "aux jeunes de rentrer chez eux dans la paix et la sérénité", soulignant: "On espère tous que justice sera faite". — Franck Fife AFP

L'avocat des deux adolescents tués en novembre 2007 à Villiers-le-Bel (Val d'Oise) lors d'un choc avec une voiture de police a déposé plainte pour faux témoignage contre les policiers présents dans le véhicule. Maître Jean-Pierre Mignard l'a annoncé ce lundi matin, confirmant uneinformation de France Info.

«Les policiers n'ont pas dit la vérité à leurs collègues, au procureur de la République et au juge d'instruction», a affirmé l'avocat. Selon lui, ils «ont menti sur les raisons pour lesquelles ils se trouvaient» sur les lieux ainsi que sur la vitesse de leur véhicule.

Les policiers voulaient leur couper la route


«Ils ont dit qu'ils roulaient normalement. Or le rapport de l'expertise judiciaire a montré que le véhicule était en phase d'accélération», a précisé Jean-Pierre Mignard. Selon France Info, l’expertise est formelle: au moment ou l’accident s’est produit, la voiture venait d’accélérer brutalement, passant de 59 à 64 km/h, une accélération de 5 km/seconde.

«On ne leur a jamais demandé de s'expliquer», a rappelé l’avocat. Selon lui, les policiers voulaient, contrairement à ce qu’ils ont dit, couper la route aux jeunes, d’où sa plainte pour faux témoignage. A l'issue du procès en octobre dernier, la juge avait rendu un non lieu, estimant que les policiers n’étaient pas responsables de l’accident qui a provoqué trois jours d'émeutes à Villiers-le-Bel. Les familles des victimes ont fait appel de cette décision.