Les équipes mobiles de sécurité en place dans les écoles dès fin mars

EDUCATION Elles seront composées de personnels de l'Education nationale et de policiers ou de gendarmes...

Avec agence

— 

Treize jeunes au total étaient en garde à vue mercredi après-midi au commissariat de Gagny (Seine-Saint-Denis) après l'expédition punitive menée mardi par une bande cagoulée et armée au lycée Jean-Baptiste Clément qui a fait douze blessés légers, selon la police.
Treize jeunes au total étaient en garde à vue mercredi après-midi au commissariat de Gagny (Seine-Saint-Denis) après l'expédition punitive menée mardi par une bande cagoulée et armée au lycée Jean-Baptiste Clément qui a fait douze blessés légers, selon la police. — Stéphane de Sakutin AFP/Archives

Plus de sécurité dans les écoles. Le ministre de l'Education, Luc Chatel, a annoncé lundi l'accélération du plan de sécurisation des établissements scolaires, devant les responsables des équipes mobiles de sécurité réunis dans un collège d'Issy-les-Moulineaux.

La mise en place de ces équipes mixtes, composées de personnels de l'Education nationale et de policiers ou de gendarmes, sera achevée d'ici au 31 mars, a annoncé Luc Chatel. Aucune date butoir n'avait été annoncée précédemment.

Enseignante poignardée

La mise en place de telles équipes, proposée après l’agression d’une enseignante à l’arme blanche en mai dernier, avait suscité une polémique sur l’opportunité de pouvoir fouiller les élèves dans les établissements scolaires. Nicolas Sarkozy avait en revanche appuyé la mesure, expliquant vouloir «sanctuariser» l’école.

Selon le ministre de l’Education, les équipes sont déjà opérationnelles dans 19 académies, et en cours d'installation dans 8 d'entre elles. Il n’a en revanche pas détaillé leurs attributions.

14.000 personnels des établissements formés

Le ministre a par ailleurs affirmé que la réalisation des diagnostics de sécurité dans les 7.946 collèges et lycées serait achevée pour le mois de juin, six mois plus tôt que prévu initialement.

Enfin, il a assuré que le calendrier de formation des personnels d'encadrement à la gestion de crise serait accéléré. Quatre cents personnels prioritaires seront ainsi formés avant le 31 décembre. A terme, les 14.000 personnels de direction des collèges et lycées seront formés dans le cadre de la formation continue