Double meurtre de retraités: Hortefeux annonce des sanctions aggravées

FAIT DIVERS Le ministre de l'Intérieur va mettre en place d'opérations «tranquillité seniors»...

Avec agence

— 

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, le 3 novembre 2009 à Versailles.
Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, le 3 novembre 2009 à Versailles. — WITT/SIPA

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé samedi la mise en place d'opérations «tranquillité seniors», qui permettront d'assurer une «vigilance accrue» des gendarmes et policiers pour «protéger» les personnes âgées, après le double meurtre de retraités dans l'Oise. Les corps de deux septuagénaires, tués à l'arme blanche, ont été retrouvés vendredi dans un pavillon de Pont-Sainte-Maxence. «On a une population dont l'espérance de vie croît, c'est un vrai défi, notre mission est de protéger ces personnes âgées, c'est devenu pour moi une obsession», a dit Brice Hortefeux sur TF1.

Les réservistes mobilisés

Le ministre a ainsi annoncé le lancement d'opérations «tranquillité seniors» qui doivent permettre aux «personnes âgées, isolées, inquiètes de téléphoner au commissariat ou à la gendarmerie et une vigilance accrue sera organisée, avec par exemple le concours de réservistes».

«Les commissariats et gendarmeries seront également informés quand un délinquant qui aura agressé une personne âgée sera libéré», a ajouté le ministre.

Sanctions pénales accrues

Enfin, Brice Hortefeux a annoncé que «les sanctions pénales» seraient «aggravées» pour ce type de délinquance. «Ce n'est pas la même chose d'agresser, de cambrioler un octogénaire», a-t-il dit. Concernant le double-meurtre de l'Oise, le ministre a informé que les enquêteurs suivaient «trois pistes, mais il peut y en avoir d'autres». «Ce peut être un toxicomane, un déséquilibré ou encore une mise en scène», a-t-il précisé.