Dérapage raciste d'un élu UMP: le PS exige des excuses, un «faux procès» pour Pécresse

POLEMIQUE Les propos de Francis Delattre, le maire de Franconville font débat...

Avec agence

— 

Le PS a demandé samedi des «excuses» à l'UMP après des propos tenus jeudi par Francis Delattre, sur Ali Soumaré, tête de liste PS en Val-d'Oise, d'origine malienne: «au début, j'ai cru que c'était un joueur de l'équipe réserve du PSG. Mais en réalité, il est premier secrétaire de la section de Villiers-le-Bel. Ça change tout!».


Régionales : Meeting UMP à Franconville

Ces propos, tenus lors d'un meeting auquel assistaient les ministres Valérie Pécresse, Rama Yade et le numéro un de l'UMP Xavier Bertrand sont «méprisants, à tonalité raciste», dénonce dans un communiqué Marie-Pierre de La Gontrie, porte-parole de campagne du président PS sortant et candidat en IdF, Jean-Paul Huchon. Pour elle, «la mise en cause d'Ali Soumaré en raison de ses origines et de la ville de Villiers-le-Bel, dont il est issu, est scandaleuse et inacceptable».

Un «faux procès» pour Pécresse

Valérie Pécresse, chef de file UMP en Ile-de-France, a elle, dénoncé une «grossière manoeuvre de diversion» du PS qui instruit, selon elle, un «faux procès» contre le maire UMP de Franconville, accusé de propos «à tonalité raciste».

Dans un communiqué, la ministre s'élève contre «le faux procès fait par le Parti socialiste à Francis Delattre, maire de Franconville qui ne vise qu'à masquer le silence assourdissant de Jean-Paul Huchon sur les propos indignes tenus par Georges Frêche». «C'est une manoeuvre grossière de diversion. Elle ne parviendra pas à détourner l'attention des Franciliens d'un parti socialiste prêt à tous les reniements pour conserver la région Languedoc-Roussillon», ajoute Valérie Pécresse.

>> En raison de débordements systématiques sur ce type d'articles, nous nous contraints de le fermer aux commentaires. Merci de votre compréhension.