Procès Clearstream: Qui a pris quoi?

JUSTICE Le président Dominique Pauthe a rendu son jugement ce jeudi matin...

C.C. et O.R.

— 

Dominique de Villepin, Imad Lahoud et Jean-Louis Gergorin, sur le banc des accusés dans le procès Clearstream.
Dominique de Villepin, Imad Lahoud et Jean-Louis Gergorin, sur le banc des accusés dans le procès Clearstream. — Oriane Raffin/20minutes.fr

Le jugement du procès Clearstream a été rendu ce jeudi par le tribunal correctionnel de Paris. Voici les condamnations prononcées à l'encontre des différents protagonistes de l'affaire:

Dominique de Villepin


Le verdict: relaxé de complicité de dénonciation calomnieuse.
Les réquisitions: Le procureur de Paris Jean-Claude Marin qui avait requis le 20 octobre 18 mois de prison avec sursis et 45.000 euros d'amende
La réaction: «Après plusieurs années d'épreuve, mon innocence a été reconnue. (...) Je salue le courage du tribunal qui a su faire triompher la justice et le droit sur la politique. (...) Je n'ai aucune rancoeur, je veux tourner la page», a déclaré l’ancien Premier ministre, à sa sortie du tribunal.


Denis Robert


Le verdict: relaxé de recel d'abus de confiance et de vol.
Les réquisitions: la relaxe également
La réaction: «C'est une très bonne décision, en particulier du fait que le tribunal a considéré que Denis Robert était protégé par des principes supérieurs qui sont ceux de la liberté de la presse, de la liberté d'information, de la liberté d'expression. Dans ce cadre il ne pouvait être condamné», a déclaré son avocat, Maître Hervé Témime.

Florian Bourges


Le verdict: coupable d'abus de confiance, quatre mois de prison avec sursis.
Le réquisitions: le parquet avait requis à son encontre quatre mois de prison avec sursis.

Jean-Louis Gergorin

Le verdict: coupable de faux, recels et abus de confiance, condamné trois ans de prison dont 15 mois ferme et 40.000 euros d'amende.
Le réquisitions: Le parquet avait requis 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis et 45.000 euros d’amende
La réaction: «J'ai décidé de faire appel car je suis innocent et me battrai de toutes mes forces pour que mon innocence soit reconnue.»


Imad Lahoud


Le verdict: coupable de complicité de dénonciation calomnieuse, de faux et usage de faux, et de recel d'abus de confiance, trois ans de prison dont 18 mois ferme, 40.000 euros d'amende.
Le réquisitions: 2 ans de prison dont 6 mois avec sursis et 45.000 euros d’amende
La réaction: «On s'attendait à beaucoup de choses, on avait même préparé le pire, le risque de mandat d'arrêt à l'audience, car on connaît la tradition judiciaire qui est vieille comme la République où dans des affaires de ce type, ce sont souvent les lampistes, les plus faibles, qui ont les peines les plus fortes», a déclaré son avocat, Maître Olivier Pardo.



Que pensez-vous du jugement Clearstream? Donnez nous votre avis ici