Clearstream: revivez le jugement en live sur 20minutes.fr

O. R., J.M., P.K.

— 

 Un croquis de l'audience du procès Clearstream, avec de gauche à droite Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy, Jean-Claude Marin, le procureur et Dominique de Villepin, prévenu le plus flamboyant.
 Un croquis de l'audience du procès Clearstream, avec de gauche à droite Thierry Herzog, avocat de Nicolas Sarkozy, Jean-Claude Marin, le procureur et Dominique de Villepin, prévenu le plus flamboyant. — B. PEYRUCQ / AFP
Jean-Louis Gergorin a d'ors et déjà annoncé qu'il ferait appel

Rien n'est encore sûr pour Imad Lahoud, qui y réfléchira, selon son avocat, une fois le dossier parcouru.

Enfin, il est possible que le parquet fasse appel du jugement.

Olivier Pardo, avocat d'Imad Lahoud estime à la sortie du tribunal, "au plus vous êtes socialement faible, au plus les peines prononcées sont fortes, en dépit de toute logique"
Olivier Metzner, avocat de Dominique de Villepin se réjouit de la décision du tribunal:

"Voilà un homme qui malheureusement a été pré-condamné pour aujourd'hui être innocenté".


14h08: Nicolas Sarkozy note la «sévérité» de certains attendus et «prend acte» de la relaxe de Villepin mais ne fera pas appel du jugement
La réaction de Dominique de Villepin en vidéo
13h40: Maitre Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, est parti sans dire un mot.
13h35: Jean-Louis Gergorin confirme qu'il va faire appel: "J'ai décidé de faire appel car je suis innocent et me battrai de toutes mes forces pour que mon innocence soit reconnue".
13h26: Me Hervé Témime, l'avocat de Denis Robert est évidemment très content:  "C'est une très bonne décision, en particulier du fait que le tribunal a considéré que Denis Robert était protégé par des principes supérieurs qui sont ceux de la liberté de la presse, de la liberté d'information, de la liberté d'expression. Dans ce cadre il ne pouvait être condamné".
13h20: l'avocat d'Imad Lahoud veut faire appel.
13h17: «Je n'ai aucune rancoeur. Aucune rancoeur. Je veux tourner la page. J'ai été blessé par l'image qu'on a voulu donner de la politique, de l'engagement qui a été le mien pendant trente ans. Je me tourne vers l'avenir pour servir tous les Français.»
13h16: DDV: «Je salue le courage du tribunal qui a su faire triompher la justice et le droit sur la politique. Je suis fier d'être le citoyen d'un pays, la France, où l'esprit d'indépendance reste libre.»
13h14: Dominique ed Villepin: «Après plusieurs années d'épreuve, mon innocene a été reconnue. Je pense à cet instant à ma famille qui a connu la rumeur et la suspicion.»
13h12: Villepin s'est félicité de vivre dans un pays où l'indépendance de la justice existe.
13h11: Gergorin fait appel et Lahoud réfléchit.
13h08: Nicolas Sarkozy n'a pas encore voulu commenter la décision. "Je pensais que vous preniez la parole pour me souhaiter un bon anniversaire" a lâché le président.
13h07: «Je veux me tourner vers l'avenir pour servir les Français».
13h06: Première réaction de Villepin: il veut «tourner la page» et «servir la France».
13h03: un mur de journaliste attend Dominique de Villepin:
12h56: Maitre Herzog, l'avocat de Nicolas Sarkozy, fait un peu la tête.
12h52: Gergorin et lahoud écoutent dos au public la liste des dommages et intérêt en bougeant un peu alors que Villepin a leur gauche reste impassible. La liste des dommages et interets s'allonger...
12h49: Clearstream touchera un euro de dommages et intérêts de la part des trois condamnés. Ils partagent?
12h47: Villepin est évidemment déclaré non coupable.
12h46: Des condamnations très lourdes pour Lahoud et surtout gergorin, puisque cela va au-delà des réquisitions.
12h45: Gergorin et Lahoud ont pris aussi 40.000 euros d'amende (chacun).
12h44: Lahoud prend 3 ans aussi, dont 18 mois avec sursis.
12h44: Gergorin coupable de dénonciation calomnieuse. Trois ans de prison dont 21 mois avec sursis.
12h42: Bourges prend 4 mois avec sursis.
12h41: Tout le monde se lève
12h41: C'est le moment des peines...
12h40: Le président s'intéresse maintenant aux parties civiles. On risque donc de reparler de Nicolas Sarkozy...
12h39: Belle victoire pour Dominique de Villepin. C'est la principale conclusion de la matinée.
12h36: Lahoud, lui est présenté comme un "redoutable escroc" par la justice. les audiences avaient plutôt montré un pied nickelé mythomane, mais c'est juste notre appréciation.
12h33: Avec ce genre de verdict, ca ne fait pas trop les afaires des parties civiles, dont Sarkozy, non?
12h32: Le président charge gergorin qui "a su instrumentaliser les autorités."  "Une stratégie murement réfléchie qui a failli".
12h31: Le parquet va-t-il faire appel? Ca donnera quand même une autre tribune médiatique à Villepin.
12h30: On passe maintenant aux peines pour Bourges, Lahoud et Gergorin.
12h27: Pas de preuve que Villepin ait agi de mauvaise foi, semble-t-il.
12h26: Villepin est relaxé aussi pour le recel.
12h25: Relaxé de la complicité de dénonciation calomnieuse.

12h24: Dans la salle, difficile de savoir ce que va conclure le président. Il livre des arguments qui vont dans tous le sens. Le suspense continue.
12h19: C'est long, c'est très long, et parti comme c'est, même condamné, Dominique de Villepin pourra se poser en victime politique: être condamné de complicité par omission ou abstention, c'est quand même pas commun.
12h11:  Des attendus dans la droite ligne de la position du tribunal pendant le procès. En gros, c'est pas de la faute de Villepin, mais il a pas fait grand chose pour l'en empecher. Ca suffit pour être condamné?
12h08: Alors, complice ou pas? C'est toute la question pour Villepin.
12h06: Il n'est pas démontré que Villepin avait connaissance de la fausseté des listings. Bref, il savait pas. Mais a-t-il fait quelque chose pour empêcher la machine de s'emballer?
12h03: Selon le président, Villepin a été instrumentalisé par Gergorin. C'est moche.
12h01: Impossible de deviner ce qui va tomber sur Dominique de Villepin en écoutant le président.
11h59: Des sons parasites sortent du micro du rpésident. Sabotage?
11h54: Le président fait durer le plaisir. il reprend des détails du dossier, un peu dur a résumer en une ligne

11h50: Au fait, pourquoi Villepin est passé en dernier? C'est l'ordre alphabétique ou bien les juges ont-ils gardé le meilleur pour la fin? Si un fin juriste peut répondre à cette question dans les commentaires.
11h50: C'est le grand moment du procès.
11h47: VIP oblige, le président reprend la main sur le cas Dominique de Villepin. Selon lui, l'ancien Premier ministre s'est montré intéressé par la dimension internationale de l'affaire.
11h45: Dominique de Villepin entre en scène...
11h44: Imad Lahoud est relaxé du chef d'usage de faux mais reconnu coupable de faux et de recel d'abus de confiance.

11h41: La salle est calme, attentive. Imad Lahoud n'est pas reconnu comme l'auteur materiel des faits. Son rôle est jugé secondaire dans la manipulation. Il s'est borné à aider Gergorin en lui fournissant des documents. Il est cependant reconnu coupable de complicité de dénonciation calomnieuse.
11h32: Pas de répit... L'assesseur du président passe au cas Imad Lahoud, qui aurait pris l'initiative de récupérer les documents de Denis Robert.
11h30: Ca continue de tomber sur Jean-Louis Gergorin, reconnu coupable pour usage de faux, recels et abus de confiance. Ha, une bonne nouvelle pour lui: il est relaxé du chef de faux.
11h28: Concernant l'accusation pour faux et usage de faux, le tribunal ne peut pas croire que Jean-Louis Gergorin ait cru a la véracité des données
11h25: Le tribunal déduit que Gergorin a maîtrisé l'ensemble du processus de manipulation. Choix des noms, acteurs, bénéficiaires... Pour le président, c'est de la dénonciation calomnieuse, il a agit de mauvaise foi. COUPABLE
11h23: Pour le président, la volonté de manipuler de Jean Louis Gergorin s'est manifestée a plusieurs reprises. Quand on vous dit qu'il va prendre cher...
11h22: On vous a perdu là, non?

>> Pour retrouver notre Who's who spécial Clearstream, cliquez ici
11h20: Ca sent le roussi pour Jean-Louis Gergorin, qui risque de prendre cher...
11h17: Mais ce sont sur les déclarations du général Rondot que le président s'appuie.
11h16: Jean-Louis Gergorin a exprimé sa conviction malgré les doutes du général Rondot. Il a tout fait pour aider Imad Lahoud
11h15: Denis Robert doit être soulagé, mais l'inquiétude était modérée, dans la mesure où le procureur avait requis la relaxe le concernant. La cour a estimé qu'il avait fait son métier de journaliste.
11h13: Bon c'est pas tout ça, mais et Dominique de Villepin? L'ancien Premier ministre montre des signes d'impatience. C'est sa journée, non?
11h06: Le tribunal estime que Jean Louis Gergorin est l'auteur des falsifications matérielles
11h05: L'incertitude plane sur la condamnation exacte de Florian Bourges: les motifs sont connus mais pas la peine
11h00: Denis Robert demandait la relaxe, il obtient gain de cause.
10h56: Le tribunal a validé le fait que Nicolas Sarkozy soit partie civile
10h54: Florian Bourges est reconnu coupable du délit d'abus de confiance
10h45: Le président rejette toutes les demandes d'exception
10h40: Le président rejette l'ensemble des exceptions de Florian Bourges
10h32: Précision technique: L'ensemble des faits se déroule sur le territoire français, donc le TGI de Paris peut rendre un jugement.

10h31: Wow... 326 pages de décision. Le président prévient qu'il ne va pas tout lire: il va tenter l'explication de texte à propos du jugement.

10h30: Les exclus de l'audience peuvent suivre la séance à l'extérieur de la salle.
10h29: L'audience est ouverte
10h25: Dominique de Villepin entre dans la salle d'audience. Il parle avec son avocat, maître Metzner, debout, devant la barre.
10h05: Les médias sont déjà en place, agglutinés devant la salle de l'audience, fermée pour le moment. Il y en a 2 fois plus que pendant le procès. «Y a Imad Lahoud qui arrive» lance un journaliste.

Dominique de Villepin, Jean-Louis Gergorin, Imad Lahoud, Denis Robert mais aussi Florian Bourges vont être fixés ce jeudi sur leur sort. Le président Dominique Pauthe va devoir déterminer les rôles respectifs de chacun dans cette vaste histoire de manipulation de listings.