Dix-huit tombes d'un cimetière israélite profanées en Alsace

RACISME Des croix gammées ont été inscrites et des stèles renversées...

A Strasbourg, Sonia de Araujo

— 

Plusieurs stèles ont été taguées
tandis que d'autres ont été brisées.
Plusieurs stèles ont été taguées tandis que d'autres ont été brisées. — G. VARELA / 20 MINUTES

Le gardien a fait la terrible découverte hier vers 12h. Dix-huit tombes d'un cimetière israélite de Strasbourg ont été profanées, vraisemblablement dans la nuit de mardi à mercredi. Des croix gammées y ont été taguées à la peinture marron. L'inscription «Juden Raus» («les Juifs dehors») figure sur plusieurs d'entre elles, a indiqué le parquet.

«Des gens veulent entacher cette journée»

Treize autres stèles ont été renversées. «Certaines très anciennes sont brisées. C'est affligeant. Je suis horrifié par de tels actes», s'est indigné hier Laurent Schmoll, président de la communauté israélite de Strasbourg. «Il y a évidemment un lien avec les commémorations de ce mercredi», a-t-il ajouté.

Cette profanation est intervenue un 27 janvier, date de la Journée internationale en mémoire des victimes de l'Holocauste et du 65e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz par les troupes soviétiques. «Il semblerait que des gens veulent entacher cette journée, symbole de la liberté», s'est ému Pierre Lévy, délégué régional du Conseil représentatif des institutions juives. «Je suis doublement choqué. J'ai appris ce qui s'est passé alors que je me trouvais à Auschwitz, où des membres de nos familles sont morts», a-t-il ajouté.

Cet acte antisémite intervient quinze jours après la découverte d'inscriptions islamophobes sur le mur de la maison du maire Roland Ries et sur la voiture d'un administrateur de la Grande Mosquée de Strasbourg.