L'UMP accuse les régions socialistes de désinformation

— 

Xavier Bertrand a attaqué les socialistes hier à l'Assemblée nationale.
Xavier Bertrand a attaqué les socialistes hier à l'Assemblée nationale. — WITT / SIPA

Feu contre les collectivités gérées par le PS. Hier, la majorité les a accusées de financer des campagnes de « désinformation » sur la réforme territoriale. « C'est une campagne orchestrée, concertée et voulue par le PS » qui « avance de façon couverte » avec « l'argent des Français », a tonné Xavier Bertrand, patron de l'UMP. Dans l'après-midi, il a renouvelé ses attaques lors des questions au gouvernement à l'Assemblée, brandissant des tracts hostiles au projet de réorganisation territoriale, publiés par des régions et départements PS.

« Oui c'est vrai, certaines collectivités - pas toutes mais certaines - ont engagé des campagnes non pas d'information mais de désinformation », a surenchéri Brice Hortefeux. Alors « oui, au regard de la jurisprudence il existe un doute sérieux, très sérieux sur la légalité de ces agissements. Et, le moment venu, la Commission nationale des comptes de campagne, dès lors qu'elle sera informée de ces agissements, aura à se prononcer, voire à sanctionner », a menacé le ministre. Dans l'hémicycle, le président du groupe PS Jean-Marc Ayrault dénonce « une véritable provocation ». « Ce n'est pas à l'UMP de faire la leçon, vous qui avez refusé au groupe socialiste le droit d'enquêter sur les sondages de l'Elysée simplement parce que vous en avez peur », a-t-il rétorqué. W

C. J. avec AFP