La France n'est pas plus menacée après le message de Ben Laden

TERRORISME Cependant, la menace terroriste est toujours bien réelle...

Bérénice Dubuc

— 

Un membre présumé du réseau Al-Qaïda a été tué jeudi par la police lors d'une fusillade à Istanbul, a déclaré le gouverneur d'Istanbul, Muammer Güler, cité par l'agence de presse Anatolie.
Un membre présumé du réseau Al-Qaïda a été tué jeudi par la police lors d'une fusillade à Istanbul, a déclaré le gouverneur d'Istanbul, Muammer Güler, cité par l'agence de presse Anatolie. — AFP

Ça ne change rien. Le message du chef d'Al Qaïda, Oussama ben Laden, diffusé dimanche ne comporterait aucune menace supplémentaire pour la France.

Au cours de son intervention, Ben Laden a revendiqué l'attentat manqué de Détroit le jour de Noël et menacé uniquement les Etats-Unis de nouvelles attaques. Il a précisé: «Il est injuste que vous ayez une vie tranquille alors que nos frères à Gaza vivent dans les pires conditions.» Aucune mention de la France n’a été faite. Cela signifie-t-il pour autant qu’il n’y a plus de menace terroriste de la part du réseau Al Qaïda sur le pays?

La France n’est pas dans la «catégorie des pires ennemis d’Al Qaïda»

Pour François Heisbourg, conseiller spécial à la Fondation pour la recherche stratégique, l’évocation de Gaza, pile un an après l’offensive israélienne meurtrière, est une bonne chose pour notre pays. Le gouvernement avait tenté en décembre 2008 et janvier 2009 une médiation entre Israël et le Hamas, ce qui «ne nous vaut pas plus de crédit auprès d’Oussama ben Laden, mais au moins cela ne nous met pas dans la catégorie des "pires ennemis" d’Al Qaïda», analyse le spécialiste.

Dans de précédents messages, Oussama ben Laden avait mentionné l’interdiction du port du voile islamique à l’école, la présence française en Afghanistan… Pas dans celui-ci. Ce qui fait dire à François Heisbourg que «La France est bien menacée, mais pas plus qu’avant. Ben Laden lance des "messages de motivation" périodiquement, mais dans celui-là, rien ne laisse penser que la France est plus menacée.»

«Menace continue»


En clair, la menace terroriste contre la France n’est pas plus aigue depuis le message de Ben Laden. «Apparemment, il n’y a pas plus de danger qu’auparavant. Je pense que les responsables de la sécurité française n’ont pas un sentiment plus imminent du danger depuis dimanche», abonde Anne Giudicelli, qui dirige le cabinet Terrorisc, spécialisé en consulting en géostratégie et sécurité. «De toute façon, la France est déjà affectée par la menace: le plan Vigipirate est déjà au rouge, le dispositif de sécurité est en place et les systèmes d’alerte pré-positionnés», continue-t-elle.

Cependant, «la menace est continue», rappelle Anne Giudicelli. Aucun pays n’est à l’abri d’une action isolée, de la radicalisation très rapide d’un individu ou d’un petit groupe.