Les radars tronçon, comment ça marche?

SECURITE ROUTIERE Les radars tronçon bientôt partout en France?...

M. L.

— 

Un homme d'affaires suédois a été condamné à 20.500 euros d'amende pour avoir roulé à 67 km/h dans une zone limitée à 30 km/h sur l'île finlandaise d'Aaland, où le montant de ce type de contravention est basé sur le revenu.
Un homme d'affaires suédois a été condamné à 20.500 euros d'amende pour avoir roulé à 67 km/h dans une zone limitée à 30 km/h sur l'île finlandaise d'Aaland, où le montant de ce type de contravention est basé sur le revenu. — Mychèle Daniau AFP/Archives
Une nouvelle génération de radars va bientôt envahir les routes de France: les «radars tronçon». De quoi s'agit-t-il ? 20minutes.fr vous explique tout.

Comment fonctionne un «radar tronçon»?
Cet appareil mesure la vitesse moyenne d'un véhicule sur un trajet de plusieurs kilomètres. Plusieurs caméras équipés de capteurs, installées de préférence en hauteur et à deux endroits distincts, enregistrent les plaques d'immatriculation des véhicules et l'heure exacte de leur passage. «Le prototype consiste en 2 lecteurs de plaques déplaçables, autonomes pendant quelques heures et en lien GPRS avec un ordinateur superviseur chargé de produire des constats de vitesse moyenne pratiquée», explique à ladepêche.fr la CETE, l'organisme qui a mis au point le dispositif, dénommé SCALP (Système de Lecture Automatique de Plaque).

Quels sont ses avantages par rapport aux radars classiques?
Ils sont plus efficaces et moins dangereux que les dispositifs classiques selon le ministère des Transports. Les radars fixes sont en effet annoncés par des panneaux qui incitent les automobilistes roulant «à des vitesses excessives à ralentir de manière brusque à l'approche des radars automatiques» analysait le ministère mardi 19 janvier.

Quel est l'objectif de ce nouveau système?
«Passer en 2012 sous la barre des 3.000 morts sur les routes par an», selon le ministère.

Quelles seront les conséquences d'un excès de vitesse?

Le ministère n'a pas encore indiqué si les radars tronçon seront informatifs ou répressifs. Pour l'instant, les deux expérimentations en cours sur l'A10 entre Paris et Orléans et sur l'A7 au sud de Montélimar sont à visée pédagogique et non répressive. Un panneau lumineux placé après les radars informe simplement les conducteurs quand ils roulent trop vite. Mais ils ne sont pas sanctionnés.

Quand seront-ils mis en place?
Le gouvernement envisage d'installer ces appareils en début d'année prochaine. Le ministère des transports a confirmé l'ouverture d'un appel d'offre sur ce marché «au deuxième semestre 2010».

Ce dispositif existe-t-il déjà dans d'autres pays?

Ce type d'appareil est déjà utilisé par exemple en Norvège, en Italie, au Royaume uni ou en Allemagne. Et selon le ministère des Transports, c'est une réussite: «L'installation de ces points de contrôles a permis d'obtenir de très bons résultats, le taux de mortalité ayant baissé de 50% sur les infrastructures où le système a été installé».