Une patiente de 92 ans violée en pleine journée à l'hôpital d'Angers

FAITS-DIVERS L'agresseur n'a pas été identifié et est toujours recherché...

Julien Ménielle

— 

«Un acte incompréhensible, qui dépasse tout entendement.» Un mois a passé, mais du côté du CHU d'Angers, on a encore du mal à y croire. Le 7 décembre dernier, en pleine journée, une patiente de 92 ans a été violée à deux reprises dans l'établissement par un inconnu. L'homme, qui a pu repartir sans attirer l'attention de quiconque, est toujours recherché.
 
En début d'après-midi, un individu pénètre dans la chambre de la patiente, hospitalisée en chirurgie osseuse, selon le quotidien Ouest-France. Après avoir demandé des nouvelles de sa santé à la victime, l'agresseur place une main sur la bouche de la nonagénaire et abuse d'elle avant de quitter les lieux.
 
Mesures de sécurité renforcées
 
«Une prise de risque insensée», s'indigne la porte-parole de l'établissement. Rapidement, une communication est faite en interne auprès des soignants «très secoués», afin qu'ils puissent rassurer les patients et familles. Dans le même temps, «les mesures de sécurité sont renforcées» et «les rondes multipliées».
 
«Une enquête est en cours», indique la porte-parole à 20minutes.fr. Pour ne pas la gêner, l'affaire n'avait d'ailleurs pas été rendue publique jusqu'ici. Si aucun élément ne filtre, «nous pensons que le suspect n'est pas quelqu'un de chez nous», assure-t-elle.
 
Aucun témoin n'a reconnu l'agresseur
 
L'homme, en effet, a bien été vu sortant de la chambre de la victime, notamment par un brancardier. Mais ni lui ni les autres témoins interrogés ne semblent avoir reconnu l'individu. La patiente, elle, n'a pas été en mesure de décrire son agresseur.
 
La nonagénaire «a quitté l'établissement», précise la porte-parole. L'hôpital d'Angers est cependant resté en contact avec sa famille, mais s'est engagé à ne communiquer aucun élément à l'extérieur. Pour couper court à toute psychose, l'établissement indique qu'aucune agression de ce type n'avait jusqu'ici été rapportée.