Où est passée Coralie Moussu?

DECRYPTAGE Cette jeune maman de 32 ans a disparu depuis 55 jours...

Bérénice Dubuc

— 

Capture d'écran de l'avis de recherche diffusé après la disparition de Coralie Moussu, à Vénéjan, dans le Gard, le 6 novembre dernier.
Capture d'écran de l'avis de recherche diffusé après la disparition de Coralie Moussu, à Vénéjan, dans le Gard, le 6 novembre dernier. — DR
Que s’est-il passé le 6 novembre dernier?
C’est la question que tout le monde se pose dans le petit village de Vénéjan, dans le Gard. Vers 9h15, Coralie Moussu dépose sa fille de 2 ans chez ses parents pour réviser son examen du CAP Petite enfance et faire son jogging quotidien. Sa mère lui a demandé d'être de retour avant midi, pour pouvoir se rendre chez le coiffeur. Coralie acquiesce, puis rentre chez elle, à 1,5km de là.
Entre 10h50 et 11h10 elle passe deux coups de fils: à sa meilleure amie et à sa psychothérapeute de Bagnols-Sur-Cèze. Puis elle prend sa voiture, une Nissan Micra noire, immatriculée 2988 ZT 30. Elle porte des chaussons roses, un débardeur, et un jogging noir. Elle semble partir récupérer sa fille. Sur le chemin de la Nouve, une route étroite au milieu des vignes, elle croise un autre véhicule. Le témoin pense qu’une deuxième personne est avec elle dans sa voiture. Coralie n’est jamais venue chercher sa fille chez ses parents. Elle s’est volatilisée avec sa voiture, sans portable, sans clés, sans carte bleue, sans papiers d'identité.

Coralie a-t-elle pu se suicider ou disparaître volontairement?
La gendarmerie de Pont-Saint-Esprit enquête sur toutes les pistes, dont celle du suicide. Coralie, qui avait traversé des périodes de fragilité, était suivie. Mais, selon sa thérapeute, qui l’a vue deux jours avant sa disparition, la séance a été «très positive». Son frère, Nicolas, qui est très proche d’elle dément formellement qu’elle ait pu mettre fin à ses jours. Nicolas Brunel, le compagnon de Coralie, estime qu’il n’y avait pas non plus de signe avant-coureur d'un départ volontaire: la jeune femme était heureuse, et laissait toujours un mot si elle quittait la maison.

Quelles recherches ont été faites?

Les proches de Coralie ont tout de suite trouvé son absence suspecte. Ils ont ainsi mobilisé, quasiment depuis le premier jour, les quelque 1.200 habitants de Vénéjan, pour les aider dans leurs recherches. Ils ont ainsi organisé plusieurs battues pour fouiller les bois, les vignes, les petits chemins, la garigue. Un blog a été créé par la famille pour centraliser les informations et les initiatives afin de la retrouver, et tenir les proches au courant de l’avancée des recherches. Un groupe Facebook a également été créé. Il compte à ce jour 1.681 membres.

De leur côté, les gendarmes de Pont-Saint-Esprit ont également entamé des recherches, et une information judiciaire a été ouverte le 11 décembre par le procureur de la République de Nîmes. Le Rhône a été sondé à trois reprises par des plongeurs de la brigade nautique du Grau-du-Roi et d'Agde afin de retrouver la carcasse de la voiture, et un hélicoptère a sillonné les environs.
Enfin, une marche blanche était organisée mercredi soir par la mairie pour entretenir l'espoir. Quelque 350 personnes, munies de lampes ou de bougies, sont parties de l'hôtel de ville pour rejoindre le domicile de la famille de Coralie.

Pourquoi le frère de la disparue était-il en grève de la faim?

Nicolas Moussu souhaitait ainsi interpeller les grandes télévisions nationales pour «réactiver l'enquête». Après cinq jours de grève de la faim, du 21 au 26 décembre dernier, France 2 lui a finalement consacré un reportage au 20 heures, puis TF1 a suivi. La Une a expliqué ce temps de réaction par la voix de son médiateur: «Tous les jours en France des adultes disparaissent sans explication.» Jean-Marc Pillas explique ensuite que la chaîne ne peut pas «se substituer à la police».
Si vous avez des renseignements sur la disparition de Coralie Moussu, contactez la gendarmerie de Pont-Saint-Esprit au 04 66 39 10 01.