Nicolas Sarkozy souhaite que la mission parlementaire sur la burqa «aille jusqu'au bout»

POLITIQUE Il l'a assuré au président du Conseil français du culte musulman (CFCM)...

Avec agence

— 

Une femme en burqa à Saint-Denis.
Une femme en burqa à Saint-Denis. — SIMON ISABELLE/SIPA
Mohammed Moussaoui, le président du CFCM, a indiqué ce mercredi que Nicolas Sarkozy souhaitait que la mission parlementaire sur le voile islamique intégral «aille jusqu'au bout», à l'issue d'un entretien avec le chef de l'Etat.

Le CFCM a émis des «réserves» sur une future loi pour interdire la burqa, Nicolas Sarkozy répondant que c'était son «droit d'avoir des réserves», tout en souhaitant que la mission parlementaire achève son travail et «fasse des propositions».

Le CFCM confiant

Le CFCM se dit confiant sur ce dossier, assurant avoir «déclaré devant la mission d'information parlementaire qu'il oeuvrerait pour faire reculer cette pratique sur le territoire national».

Cependant, le dépôt dans la première moitié de janvier de la proposition de loi UMP et d'une résolution visant à interdire d'avoir le visage totalement couvert dans l'espace public, ce qui revient de fait à proscrire le port du voile intégral, interviendra avant même que la mission n'ait achevé ses auditions ni n'ait remis officiellement ses conclusions.