Une sexagénaire blessée par balle par un stylo

FAITS-DIVERS L'objet avait été ramassé dans la rue par un de ses amis...

J. M. avec agence

— 

Un stylo pistolet au milieu d'un lot d'armes saisies.
Un stylo pistolet au milieu d'un lot d'armes saisies. — Ognen Teofilovski / Reuters

C'est ce qu'on appelle une plume agressive. Une habitante de Rochefort (Charente-Maritime) s'est blessée par balle lundi en manipulant... un stylo. L'objet, trouvé dans la rue, dissimulait en réalité un pistolet de calibre 22 long rifle (5,56 mm), ont expliqué ce mercredi les policiers.
 
«Ce stylo "factice" de bonne qualité, en métal orange», avait été trouvé lundi matin sur un trottoir par un ami de la victime, âgée de 60 ans, a raconté le commandant Pierre-Yves Mainville, de la police de Rochefort.
 
La petite-fille intriguée par l'objet
 
La sexagénaire, «recevait des amis venant de Normandie», a expliqué l'officier et l'homme est allé «faire ses courses et son loto dans un PMU de Rochefort quand en sortant, sur le trottoir, il a trouvé le stylo qu'il a mis dans sa poche».

En rentrant chez son hôte, «il l'a posé distraitement sur une table sans plus s'en occuper», selon la police. Dans la soirée, la petite fille de la victime, intriguée par l'objet, s'est mise à le tripoter. «La grand-mère l'a trouvé bizarre et le lui a arraché des mains», a raconté le commandant Mainville.
 
La balle extraite du thorax
 
«En le manipulant pour voir ce que c'était, elle a tiré l'agrafe du stylo, cela a déclenché le ressort et une cartouche de 22 long rifle est sortie de la mine du stylo pour se loger dans son thorax», a décrit un policier.
 
La victime a été hospitalisée et la balle a été extraite mardi au CHU de Poitiers. «Dans la nuit de lundi à mardi, la victime a même pu être interrogée par les policiers», selon le quotidien Sud Ouest qui a révélé l'affaire.
 
Port interdit en France

Les policiers se sont montrés dans un premier temps incrédules face à cette histoire de faux stylo, mais indiquent que «l'enquête a cependant permis de prouver la véracité des faits». L'arme dissimulée, dont le port est interdit en France, va être expertisée.
 
Le parquet de Rochefort a ouvert une enquête et les policiers recherchent actuellement la personne qui a pu acquérir et transporter ce stylo gadget avant de le perdre ou s'en débarrasser sur un trottoir de Rochefort.