Une fillette de 20 mois survit à une chute de 70 m après le suicide de sa mère

FAITS-DIVERS La maman, dépressive et en instance de séparation, s'est jetée d'une falaise avec sa fille dans les bras...

J. M. avec agence

— 

Les falaises d'Etretat.
Les falaises d'Etretat. — RASMUSSEN RANDY/SIPA

Une fillette de vingt mois a survécu mardi à une chute de 70 m de la falaise d'Etretat (Seine-Maritime). L'enfant se trouvait dans les bras de sa mère qui s'est suicidée en se jetant dans le vide. La jeune femme n'a pas survécu, et sa fille, souffrant d'un traumatisme cranien multiples fractures, a été hospitalisée dans un état sérieux, mais ses jours ne sont pas en danger.

Dépression et séparation

«Le corps de la mère qui tenait vraisemblablement fortement l'enfant lors de la chute a fait protection», a expliqué le colonel Jacques Plays qui commande le groupement de gendarmerie de la Seine-Maritime.

Le drame s'est produit sur la falaise qui domine la petite station balnéaire, à l'opposé de la célèbre aiguille. L'alerte a été donnée dans l'après-midi par le mari de cette femme âgée de 25 ans. l'homme s'inquiétait des pulsions suicidaires de sa femme, dont il était en instance de séparation et qui était dépressive.

Localisée grâce à son téléphone portable

Le système de géolocalisation des téléphones portables a permis de retrouver son véhicule sur un parking de la falaise. Les secours ont aussitôt été dépéchés sur place.

Un hélicoptère de la Sécurité civile de la Seine-Maritime a survolé la côte et repéré les deux corps au pied de la falaise. Grâce aux indications du pilote, des pompiers du Groupement de recherche et d'intervention en milieu périlleux (Grimp) venus du Havre ont pu se rendre sur les lieux. Les sauveteurs ont constaté le décès de la mère et porté secours à la fillette qui était blessée.

Transportée par hélicoptère

«La maman ne donnait plus signe de vie mais l'enfant clignait des yeux», selon le capitaine Christophe Margrit, porte-parole des pompiers de Seine-Maritime.

L'enfant a été héliporté et transporté à l'hôpital Jacques Monod du Havre. L'enquête a été confiée aux gendarmes de la compagnie de Fécamp tout comme dans le cas d'un autre suicide présumé qui s'est produit quelques heures plus tôt également à Etretat. Dans des circonstances encore mal établies, une femme de 40 ans a perdu la vie vers 11h en se jetant dans le vide également du haut de la falaise. Au total, en comptant ces deux femmes, une douzaine de personnes se sont suicidé en sautant des falaises d'Etretat depuis le début de l'année.