La Poste sera bien une société anonyme

ASSEMBLEE Les députés ont adopté le projet de loi...

J. M. avec agence

— 

Environ 28% des postiers ont fait grève jeudi à l'appel des syndicats FO, CFTC, Sud, CGT et CFDT, a indiqué à l'AFP la direction.
Environ 28% des postiers ont fait grève jeudi à l'appel des syndicats FO, CFTC, Sud, CGT et CFDT, a indiqué à l'AFP la direction. — Mychèle Daniau AFP

L'Assemblée nationale a donné, ce mardi son feu vert, par 307 voix contre 206, au projet de loi transformant La Poste en société anonyme à capitaux publics à partir du 1er mars 2010. Sans surprise, l'UMP et le Nouveau Centre se sont prononcés pour, le PS et le reste de la gauche ont voté contre.
 
Privatisation ou modernisation?
 
Le changement de statut permettra un apport en fonds propres de 2,7 milliards d'euros (1,2 milliards à la charge de l'Etat, 1,5 venant de la Caisse des dépôts). Le texte prévoit que l'Etat reste actionnaire majoritaire et ouvre la voie à l'actionnariat des personnels.
 
Pour le gouvernement, il s'agit de «moderniser» et «d'adapter» La Poste à l'ouverture de la concurrence. La gauche en revanche n'a pas cessé, tout au long de l'examen du texte, de dénoncer un projet de privatisation de l'entreprise publique. Lors d'une votation citoyenne, un peu plus de deux millions de personnes sur 2.123.717 votants avaient dit «non» à la privatisation de La Poste.

Adoption définitive en janvier
 
Le projet ayant déjà été voté le 9 novembre dernier au Sénat, dans la foulée de ce vote, 7 députés et 7 sénateurs se mettront d'accord en Commission mixte paritaire (CMP) sur un texte de compromis.
 
Le vote sur les conclusions de la CMP est prévu mercredi au Sénat et le 12 janvier à l'Assemblée nationale. Le texte sera alors considéré comme définitivement adopté.