Nicolas Sarkozy a téléphoné à Florence Cassez

MEXIQUE Il assure suivre personnellement son cas...

M.N.

— 

Appelé à la rescousse par Florence Cassez, condamnée par la justice mexicaine à 60 ans de prison et qui se dit "anéantie", Nicolas Sarkozy évoquera son cas lundi à Mexico, alors qu'une lueur d'espoir a resurgi pour la jeune Française après une déclaration du président mexicain.
Appelé à la rescousse par Florence Cassez, condamnée par la justice mexicaine à 60 ans de prison et qui se dit "anéantie", Nicolas Sarkozy évoquera son cas lundi à Mexico, alors qu'une lueur d'espoir a resurgi pour la jeune Française après une déclaration du président mexicain. — Ronaldo Schemidt AFP/Archives

Un peu d’espoir avant Noël. Le président de la République a téléphoné dimanche soir à Florence Cassez, incarcérée depuis plus de quatre ans au Mexique, selon le Parisien/ Aujourd’hui en France. Une information confirmée par l'Elysée ce lundi matin, dans un communiqué.

Nicolas Sarkozy a assuré à la Française qu’il suivait personnellement son cas et que les autorités françaises continueraient à lui apporter toute l’assistance prévue par le droit.

Condamnée à soixante ans de prison pour une affaire d’enlèvements, la Française, âgée de 35 ans, a toujours clamé son innocence.

Saisine de la Cour internationale à l’étude

Le 8 décembre, le ministère des Affaires étrangères a indiqué que «de nouveaux éléments» amenaient la France «à douter que Florence Cassez ait bénéficié d'un procès équitable et que la défense ait pu faire valoir tous ses droits».

Selon un de ses avocats, Me Franck Berton, la France serait en train d'étudier une saisine de la Cour internationale de justice à La Haye, en précisant que le Quai d'Orsay prépare une requête. «Le président Sarkozy a demandé à ses ministères des Affaires étrangères et de la Justice de préparer un dossier pour constituer un mémoire de saisine de la Cour», avait précisé Me Berton. «Cela signifie que l'Etat n'est plus dans une démarche de demande de transfèrement de Florence Cassez, mais qu'il est convaincu que son procès n'a pas été équitable», avait-il dit. De son côté, l’avocat mexicain de Florence Cassez préparerait un pourvoi en cassation sur la base «d’arguments qui l’innocentent».