Pour Villepin, le débat sur l'identité nationale est «un mauvais débat»

POLITIQUE Il estime qu'Eric besson n'aurait jamais dû ouvrir de telles discussions...

M. D. avec agence

— 

L'ancien Premier ministre réagit après les propos tenus par Nadine Morano lors d'un débat sur l'identité nationale dans les Vosges. Dominique de Villepin a jugé, ce mercredi, qu'il fallait arrêter le débat sur l'identité nationale qui est «un mauvais débat», estimant qu'il n'aurait «jamais dû être ouvert par celui qui l'a ouvert». A savoir le ministre de l'Identité et de l'Immigration Eric Besson.
 
C'est «un faux débat
 
«Ce débat n'a pas de sens», c'est «un faux débat qui n'aurait pas dû être ouvert dans les circonstances que traverse notre pays. Dans une période de crise, on a autre chose à faire qu'à se diviser sur un sujet aussi important que celui-ci», a déclaré Dominique de Villepin sur France 2.

>> Notre dossier spécial sur le débat sur l'identité nationale
 
«Je ne juge pas les propos de Mme Morano dès lors que je ne connais pas exactement le sens de ce qu'elle a dit», a-t-il affirmé au sujet de la polémique sur les propos de la secrétaire d'Etat à la Famille concernant les jeunes musulmans.
 
«Un mauvais débat ça ne se suspend pas ça s'arrête»
 
«Mais de toute évidence ces propos sont tenus dans la ligne d'un débat dont nous savons tous qu'il n'aurait pas dû être mené à ce moment-là et qu'il n'aurait pas dû être ouvert par celui qui l'a ouvert c'est-à-dire le ministre de l'Identité et de l'Immigration», Eric Besson.
 
«Je ne crois pas que ce débat puisse aboutir de la façon dont il a été posé», a dit l'ancien chef du gouvernement. «Il faut carrément l'arrêter. Un mauvais débat ça ne se suspend pas ça s'arrête», a-t-il déclaré.