Mort d'un sans-abri dans le centre de Bordeaux

— 

Le lieu où Fred, 35 ans, est décédé.
Le lieu où Fred, 35 ans, est décédé. — P. saura / 20 minutes

Il s'appelait Fred, et était âgé de 35 ans. Son corps a été retrouvé sans vie, hier matin, sur un carton sous le porche de l'Athénée municipal, à deux pas de l'hôtel de ville de Bordeaux. Il est probablement mort est froid. Dans la nuit de lundi à mardi, le mercure est descendu à - 3 °C dans la ville. Une autopsie doit être pratiquée aujourd'hui pour déterminer les causes exactes du décès. « Je le connais depuis huit ans, il était originaire de Caen. il dormait là avec un copain. Moi, je dors dans des entrées d'immeuble, nous a confié Brice, un compagnon de galère. Ici, il fait trop froid. »

Pour autant, la mairie de Bordeaux appelle à la prudence quant aux raisons de sa mort. « Il était très malade, connu des services sociaux, a ainsi précisé un responsable de la municipalité. Il faut rester prudent. Car un SDF avait déjà été retrouvé mort au même endroit l'été dernier. Il refusait l'hébergement d'urgence. »

Brice sait pourquoi. « Dans les foyers, ils ne nous prennent pas à cause des chiens. Mais moi, je n'ai pas envie de crever de froid dans la rue », a poursuivi le jeune sans-abri. Le préfet non plus : hier après-midi, le niveau 2 du plan grand froid a été activé dans toute la Gironde.

D'ailleurs des moyens avaient déjà été débloqués samedi dernier. Aidé par une enveloppe de 600 000 euros, le département avait déjà ouvert soixante places d'accueil d'urgence supplémentaires et doublé les maraudes du 115. « Nous allons pouvoir répondre aux demandes émises l'après-midi, nous a expliqué Eric Cadeillan, directeur adjoint du Samu social dans la Communauté urbaine de Bordeaux. Et nous allons utiliser deux véhicules au lieu d'un seul le soir. » W

V. V. Et Julie Millet (à Bordeaux)