Le réseau électrique craint un jeudi noir

Charlotte Mannevy (avec AFP)

— 

La vague de froid met le réseau d'électricité à rude épreuve.
La vague de froid met le réseau d'électricité à rude épreuve. — PASSEMARD / CL2P / SIPA

Une journée sous haute tension. La consommation d'électricité devrait battre un record historique demain, selon le Réseau de transport d'électricité (RTE), en raison de la vague de froid qui s'est abattue sur la France. Au point que certaines régions sont menacées par des coupures.

La Bretagne a ainsi été classée en « alerte rouge » depuis hier et Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) en « alerte orange ». Les habitants sont conviés à réduire leur consommation entre 17 h et 20 h, à l'heure où la demande est la plus forte. Faiblement productrices d'électricité, ces régions dépendent en effet en majeure partie de leurs « importations ». En Paca, la production couvre moins de la moitié des besoins locaux et une seule ligne à très haute tension assure la majorité des besoins électriques. En cas d'incident, la coupure est inévitable. La situation est encore plus préoccupante en Bretagne, qui ne produit que 7 % de l'électricité qu'elle consomme. Des délestages, c'est-à-dire des coupures momentanées et ciblées, pourraient avoir lieu dans ces régions afin d'« éviter une panne électrique plus grave », ont prévenu hier des responsables de RTE. Le risque de « black-out » devrait toutefois s'éloigner en fin de semaine, avec la remontée des températures. W