Qui a dit (à propos du débat sur l'identité nationale): «Sarkozy et Besson, c'est Plick et Plock»?

Indice Discret au PS ces derniers mois, il vise souvent juste...

Avec agence

— 

Il s’agit du député PS Pierre Moscovici qui a estimé dimanche que la droite s'était «piégée» avec le débat sur l'identité nationale, pointant du doigt la responsabilité conjointe de Nicolas Sarkozy et d'Eric Besson.

«Pour moi», le président de la République et le ministre de l'Immigration «sont confondus» en termes de responsabilité sur la tournure des débats. «C'est Plick et Plock, les deux petits lutins de Christophe qui faisaient toujours leurs bêtises ensemble», a-t-il déclaré sur Radio J.

«Ce débat sur l'identité nationale est un piège pour Nicolas Sarkozy, c'est un piège pour la droite et au-delà, c'est un piège pour la République», a dit l'élu du Doubs.

«Plus mauvais président de la Ve République»


«A chaque fois, même quand (Nicolas Sarkozy) veut en sortir, il s'y enfonce...», a estimé Pierre Moscovici, déplorant notamment que le chef de l'Etat «renvoie sans arrêt chacun d'entre nous à son identité religieuse» et «ne peut pas s'empêcher d'assimiler musulmans et immigrés».

«Nicolas Sarkozy ne se comporte pratiquement jamais en président de tous les Français. Il est toujours le président de certains Français, des Français qui pensent comme lui, et ils sont de moins en moins nombreux... Nicolas Sarkozy est probablement le meilleur chef politique que la droite ait eu sous la Ve République, il est aussi le plus mauvais président de la République», a-t-il lâché.