Attaque à l’explosif : deux hommes dévalisent un bureau de poste

avec agence

— 

Un bureau de Poste a été attaqué à l'explosif à Pierrefitte-sur-Seine.
Un bureau de Poste a été attaqué à l'explosif à Pierrefitte-sur-Seine. — Idé
La poste de Pierrefitte (Seine-Saint-Denis) a été dévalisée mercredi par au moins deux hommes. A l'aide d'un engin explosif, ils ont dérobé 100.000 euros, avant de s’enfuir sur un deux roues motorisées.

Selon les premiers éléments de l'enquête, confiée à la brigade de répression du banditisme (BRB), les suspects ont déposé peu avant 8h3O un engin explosif à l'aplomb d'une porte de la poste où se trouvait un distributeur automatique de billets de banque (DAB).

Bien renseignés

Celui-ci aurait été pulvérisé et les malfaiteurs ont emporté une somme estimée à 100.000 euros. Ils étaient «bien renseignés», ont précisé des sources proches de l’enquête, le DAB venant d'être approvisionné en argent frais.

Cette affaire a un goût de déjà-vu. En effet, c’est la dixième attaque de ce type depuis le début de l'année dans ce département. Néanmoins, selon les sources, ce sont souvent des échecs, «mais qui provoquent des dégâts matériels parfois importants».

Tendance inquiétante

En avril 2009, le coffre-fort d'une agence postale de La Courneuve avait été ouvert de la sorte. Le préjudice est évalué à 45.000 euros. Par ailleurs, début novembre, deux hommes avaient tenté de dévaliser la poste de Pantin (Seine-Saint-Denis) à l'aide d'un engin explosif.

C'est une «tendance nouvelle et inquiétante», selon ces mêmes sources, qui insistent sur «l'audace et la dangerosité des auteurs» agissant «souvent en plein jour, augmentant ainsi les risques».

Apparemment, il s’agirait de la même équipe, d'après «le mode opératoire qui est souvent le même». Néanmoins, les sources n'excluent pas qu'il s'agisse «d'équipes interchangeables».