Les Françaises n'hésitent plus à tâter de l'aiguille ou du bistouri

TENDANCE Selon un sondage, les femmes sont de plus en plus nombreuses à faire appel aux médecins...

J. M.

— 

Injection de l'antirides Botox    ou toxine botulique.
Injection de l'antirides Botox ou toxine botulique. — F. DURAND / SIPA

Faire oublier l'outrage des ans. L'amélioration des techniques et la démocratisation des prix aidant, les Françaises sont actuellement deux fois plus nombreuses qu’il y a sept ans à avoir recours à la médecine ou la chirurgie esthétique. Elles étaient 6% à l'admettre en 2002, elles sont désormais 14%, selon un sondage paru ce mardi dans Le Parisien.
 
>> Retrouvez notre diaporama des people qui font peur en cliquant ici
 
Peeling, laser, injections pour combler des rides voire intervention chirurgicale, les femmes chercheraient avant tout à se plaire à elles-mêmes. Et comme les dernières innovations sont beaucoup moins lourdes et douloureuses qu'auparavant, elles hésitent moins à passer franchir le pas.
 
Les seins superstars
 
Et avec des prix variant entre 380 et 650 euros pour des injections et 3.000 à 3.500 euros pour des prothèses mammaires, «l'esthétique n'est plus réservée à une élite», affirme le chirurgien Benjamin Ascher au quotidien. Le remboursement par la sécurité sociale n'étant envisageable qu'en cas de problème médical, le porte-monnaie en prend tout de même un coup.
 
En tête des petits coups de pouce les plus recherchés, les modifications apportées aux seins, suivies des injections dans les rides. Pour le reste, du grand classique, avec la lipoaspiration, la correction du nez ou du ventre voire le lifting. Gare aux complications, toutefois, la Direction générale de la Santé rappelait en mars dernier que le prix de l'éternelle jeunesse peut être lourd.
 
>> Et vous? Avez-vous déjà eu recours à la médecine ou la chirurgie esthétique, ou envisagez-vous de le faire? Racontez-nous vos expériences dans les commentaires ci-dessous