En France, Internet est la boutique aux contrefaçons

— 

125 sites de vente ontété recensés.
125 sites de vente ontété recensés. — SIERAKOWSKI / ISOPIX / SIPA

De faux médicaments, il y en a aussi en France. En 2008, les douanes françaises ont saisi 880 000 boîtes de médicaments contrefaits, soit une hausse de 13 % sur un an. Mais une bonne partie de ces produits ne fait que passer : « La plupart du temps, nous saisissons des produits en transit. Notamment au Havre, où l'on découvre régulièrement des médicaments à destination de l'Afrique de l'Ouest (lire ci-contre). On trouve aussi des antibiotiques, des antifongiques et des antalgiques destinés à des boutiques douteuses en France, censées vendre des produits de beauté », souligne Gérard Schoen, sous-directeur des douanes chargé de la lutte contre les fraudes.

Mais le phénomène émergent, c'est Internet. Le mois dernier, une opération internationale impliquant 24 pays a permis aux autorités d'identifier 125 sites vendant illégalement des médicaments en France, dont 25 opéraient depuis l'Hexagone.

Parmi les produits qui intéressent le consommateur français, on retrouve le faux Viagra, mais aussi des stéroïdes, des antidépresseurs ou encore des produits n'ayant pas obtenu l'autorisation de mise sur le marché sur le territoire français, mais disponibles à l'étranger, indique l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). W

C. M.