Laurent Wauquiez ne veut pas prendre les suicides à Pôle Emploi «à la légère»

SOCIAL Trois tentatives de suicide récentes au sein de l’ex-ANPE-Assedic...

Laure de Charette (avec AFP)

— 

Lesélus du personnel ont exigé, hier, une réunion d'urgence avec la direction.
Lesélus du personnel ont exigé, hier, une réunion d'urgence avec la direction. — S. POUZET / 20 MINUTES

Le spectre de France Télécom plane. Après trois tentatives de suicide rapprochées en Ile-de-France, des élus du personnel de Pôle emploi ont exigé, hier en urgence, une réunion avec la direction. Selon le syndicat Force ouvrière, «il y a eu trois nouvelles tentatives à Noisy-le-Grand, Villejuif et Argenteuil». Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'Emploi, a affirmé pour sa part sur France 2 ne pas vouloir prendre «à la légère» les tentatives de suicide.

«Je n'ai pas voulu prendre le sujet à la légère. On a envoyé un questionnaire - j'ai demandé à Christian Charpy, le directeur, de le faire - qui a été envoyé à tous les agents sur ces questions de conditions de travail, d'inquiétude, de difficultés du travail au quotidien», a-t-il indiqué.

«Il faut que cette fusion de merde s’arrête»

Le premier drame remonte à trois semaines: une employée s'est présentée à son travail et a avalé des somnifères et des anxiolytiques puissants sous les yeux d'une autre collègue, avant l'intervention des secours. Mercredi dernier, un conseiller de 35 ans, entré à l'Assedic il y a onze ans, a envoyé de chez lui un texto à un collègue de travail peu avant minuit, lui disant: «J'ai décidé de faire un exemple à Pôle emploi comme à France Télécom, il faut que cette fusion de merde ça s'arrête.» Enfin, vendredi, une conseillère a tenté de mettre fin à ses jours alors qu'elle était rentrée déjeuner chez elle.

Force ouvrière exige de Pôle emploi « des mesures urgentes afin d'arrêter cette spirale infernale et réitère sa demande, à savoir la suspension immédiate du déploiement des sites mixtes, de l'accueil commun et de l'entretien unique». Demain matin, les délégués du personnel doivent être reçus par la direction.