Patrick Roy: «Tout sera réglé au premier semestre 2010»

ENTRETIEN Le directeur de cabinet du directeur général du Régime Social des Indépendants (RSI) revient sur le bug informatique qui a bouleversé la caisse d’assurance maladie...

Propos recueillis par Corentin Chauvel

— 

Que s’est-il passé?
Le 1er janvier 2008, les trois régimes de sécurité sociale des travailleurs indépendants ont fusionné pour donner naissance à un Interlocuteur Social Unique (ISU). Sur les 1.5 millions d’artisans, de commerçants et de personnes exerçant une profession libérale pris en charge par le RSI, on a connu des soucis importants pour 15.000 d’entre elles, soit à peine 1%.
 
Quand ce bug informatique a-t-il été perçu?

Depuis le début de la fusion, nous nous sommes rendu compte qu’elle générait des anomalies de gestion. Nous avons mis des équipes dessus, en collaboration avec le réseau des URSSAF, résolvant en priorité les problèmes de droits et les situations d’urgence. Les problèmes de cotisations n’étaient pas prioritaires.
 
Comment le RSI va-t-il récupérer les cotisations non versées?
Nous espérons avoir régularisé toutes les situations au premier semestre 2010. Les sommes à rembourser peuvent aller jusqu’à 4.000 euros par personne, mais les victimes de ce dysfonctionnement pourront payer en plusieurs échéances et sans aucune majoration. Leurs droits ne seront pas non plus perdus.