Star clash: Qui est la madame écologie du PS?

POLITIQUE La numéro un du parti, Martine Aubry a prévu de se rendre à Copenhague pour assister à la conférence sur le climat, tout comme la présidente de Poitou-Charentes, Ségolène Royal. Mais qui des deux est la plus «verte»?

M.D.

— 

Martine Aubry et Ségolène Royal, fin mai 2009.
Martine Aubry et Ségolène Royal, fin mai 2009. — REUTERS

Alors que le PS a tenu ce mardi un Bureau national extraordinaire sur les enjeux du sommet de Copenhague, 20minutes.fr compare les engagements écologiques des deux dames du PS: Ségolène Royal vs Martine Aubry.
 
Le bilan carbone

Quand on est un homme ou une femme politique, on est forcément amené à beaucoup se déplacer. Qui dit déplacement, dit carburant, et donc pollution.
Ségolène Royal: La présidente de la région Poitou-Charentes n'est pas peu sensible au sujet puisqu'elle souligne avec fierté qu'elle se déplace au maximum en train pour relier la capitale.
Martine Aubry: Comme pour la président de la région Poitou-Charentes, Martine Aubry se déplace principalement en TGV, notamment pour ses trajets Lille-Paris.
 
Les actions concrètes dans leur fief
Ségolène Royal: En région Poitou-Charentes, Ségolène Royal n'a pas lésiné sur les moyens en mettant en place le crédit gratuit énergie verte, l'interdiction des OGM, le véhicule électrique, le train roulant avec du biocarburant, les filières de construction bois, le premier lycée d'Europe entièrement énergies renouvelables. Ségolène Royal s'est ainsi récemment demandée si elle ne serait pas «la meilleure candidate écologiste à l’élection présidentielle».
Martine Aubry: les projets écologiques ne manquent pas non plus dans la métropole Lilloise. La ville s'est également engagée dans la voie du développement durable en mettant en place un agenda écologique, avec par exemple l'application de la prime à l'isolation. Elle essaie aussi de favoriser les déplacements alternatifs donc moins polluants pour ses agents municipaux et mène des campagnes de sensibilisations auprès des citoyens.

La taxe carbone
C'est la grande idée du Grenelle de l'environnement, mais elle n'a pas vraiment fait l'unanimité au sein de PS.
Ségolène Royal: Lors du grand rassemblement de la Rochelle, elle a ouvert le bal en dénonçant la taxe carbone comme un impôt «injuste» qui va «assommer» des familles n'ayant «pas le libre choix de rouler propre».
Martine Aubry: Même son de cloche du côté de la première secrétaire du PS qui a qualifié comme Ségolène Royal la taxe carbone d'«injuste». Mais Martine Aubry avait aussitôt proposé une alternative avec l'idée d'une contribution énergie-climat concernant toutes les entreprises. Elle avait également suggéré un «grand plan de transport carbone zéro», qui serait financé à 50% par l'Etat.
 
Pacte écologique de Nicolas Hulot
Certains l'avaient peut-être oublié, mais Nicolas Hulot a eu son heure de gloire politique en proposant un pacte écologique aux candidats à la présidentielle de 2007.
Ségolène Royal:  Après l'avoir signé en 2007, et annoncé qu'elle soutenait «sincèrement» les orientations de Nicolas Hulot, Ségolène Royal a renié en bloc le pacte de Monsieur écologie en septembre dernier.
Martine Aubry: Elle n'était pas candidate à l'époque et donc pas directement concernée par le pacte de Nicolas Hulot.
 
Et vous, qu'en pensez-vous? Qui est la meilleure candidate écologiste entre Martine Aubry et Ségolène Royal?