Suicides chez France Télécom: la direction donne ses chiffres

SOCIAL Elle dénombre «32 suicides» en deux ans, dont «17 en 2009»...

C. F. avec agence

— 

Des suicides en série à France Telecom.
Des suicides en série à France Telecom. — A. JULIEN

Pour faire taire la polémique, France Télécom publie ses propres chiffres sur la vague de suicides qui frappe l'entreprise. La direction a ainsi annoncé ce mardi avoir dénombré «32 suicides» de salariés «en deux ans, dont 17 en 2009».
 
«Sur demande de l'inspection du travail, nous avons récemment interrogé l'ensemble des directions territoriales/régionales. Il en est ressorti un total de 32 suicides en 2 ans, dont 17 en 2009. Ce chiffre a été communiqué, en toute transparence, à l'inspection du travail», a-t-elle précisé dans un communiqué.
 
Accélération notable depuis la mi-juillet
 
La direction souligne que «le chiffre de 25 suicides en 18 mois résulte de la communication initiée par les syndicats depuis les drames de cet été». Un 26e suicide avait en outre été dénombré le 17 novembre mais France Télécom avait alors indiqué qu'aucun lien n'avait été fait entre le suicide et le travail de la jeune conseillère clientèle.  
 
En octobre, des statistiques officielles de France Télécom avaient déjà été publiées dans la presse. Elles montraient que le nombre de suicides annuels était passé de 28 pour un effectif de 130.000 personnes (soit un taux de 0,21%) en 2000 à 12 suicides pour 92.000 personnes (0,13%) en 2008. Mais entre 2004 et 2007, aucun chiffre n'était publié. Une lacune que se refusait à commenter la direction du groupe, contactée par 20minutes.fr.
 
Les chiffres diffusés ce mardi corrigent donc la réalité: en 2008, ce ne sont pas 12 mais 15 suicides qui ont eu lieu. Quant à 2009, le chiffre de 17 suicides ne rend pas forcément compte de l'accélération notable des cas depuis l'été, avec neuf cas depuis la mi-juillet.